Photo : Wit Olszewski / 123rf

La banque centrale de la Thaïlande va créer Inthanon, sa propre cryptomonnaie, destinée d’abord à être échangée au sein du système bancaire. Mais elle pourrait être utilisée à une échelle plus grande.

Pour ce projet, la banque centrale de Thaïlande joint ses efforts à huit institutions financières locales, et à la firme new-yorkaise R3, spécialisée dans la technologie de la chaîne de blocs. R3 fournira la plateforme de registre distribué Corda.

ÉTENDRE LES APPLICATIONS

« Comme d’autres banques centrales, notre objectif n’est pas de faire un usage immédiat de notre monnaie virtuelle, mais plutôt d’explorer son potentiel et ses implications pour les opérations de post-marché, précise la banque centrale thaïlandaise. Cela permettra d’aller vers des transactions plus rapides et moins coûteuses que les systèmes présents. »

Les partenaires feront un premier bilan sur leurs avancées d’ici au mois de mars 2019. Si il se révèle positif, ils développeront ensuite des fonctions supplémentaires, telles que les échanges transfrontaliers et l’utilisation de la monnaie virtuelle par des tiers.

Déjà, Major Cineplex, le plus grand réseau de cinémas de Thaïlande, se prépare à accepter le paiement en cryptomonnaies. Le gouvernement local a déjà établi une réglementation des cryptomonnaies.

LE LOURD BILAN CARBONE DU MINAGE

Le développement de l’usage des cryptomonnaies suscite pourtant des inquiétudes. Le minage de bitcoin consomme davantage d’énergie que des pays entiers, comme la Nouvelle-Zélande et la Hongrie.

Et les 42 térawatt-heures réclamés annuellement par le minage de bitcoin émettent 20 mégatonnes de CO2.

C’est que le minage est une course effrénée à la consommation d’énergie. Plus le matériel informatique est puissant – et donc gourmand en électricité –, plus le mineur a de chances de recevoir la rémunération du minage de bitcoin… qui est versée toutes les dix minutes au seul mineur qui a résolu les calculs le plus rapidement.

Chaque mineur a donc intérêt à consommer un maximum d’énergie pour augmenter la puissance de calcul de sa machine et ainsi espérer recevoir son gain.