La Banque Royale du Canada a congédié le chef de sa division des marchés financiers des États-Unis pour avoir enfreint ses politiques au sujet des relations personnelles entre collègues.

Blair Fleming n’a pas respecté les politiques de divulgation et de conflit d’intérêts de la banque au sujet des relations personnelles en milieu de travail, a expliqué vendredi la porte-parole Gillian McArdle dans un courriel.

Elle a précisé que la banque avait enquêté et agi rapidement après que l’affaire lui a été présentée.

M. Fleming était le chef de la direction américaine de RBC Marchés des Capitaux et le responsable des services de banque d’investissement aux États-Unis. Il supervisait toutes les activités de la division américaine, selon son compte LinkedIn.

L’ex-dirigeant de 56 ans a commencé sa carrière à la Banque Royale en 1986 à London, en Ontario, et a déménagé à New York en 2009, où il vit en compagnie de sa femme et leurs quatre filles.

Dans son code de conduite de 20 pages, la Royale affirme que les relations de travail peuvent entraîner des conflits d’intérêts si elles peuvent « avoir un impact favorable sur la rémunération, les conditions de travail ou les perspectives de promotion d’un ami proche ou d’un membre de la famille ».

Le code fait valoir qu’il n’y a pas de substitut au jugement et au bon sens, et précise que les employés doivent parler à un dirigeant s’ils ont des doutes sur une relation.

La politique stipule également que les employés ont la responsabilité de s’exprimer s’ils sont témoins d’un comportement inapproprié. Ils peuvent consulter un supérieur ou signaler tout incident par l’entremise d’une ligne confidentielle mise en place par le service des ressources humaines.

La rédaction vous recommande :