Photo : Ruslan Huzau / 123rf

Si tout le monde connaît l’adage « l’argent ne fait pas le bonheur », cette étude de Statistique Canada en prouve la véracité. Selon les résultats, les perceptions du bien-être économique sont liées à la satisfaction chez les personnes âgées, mais ce facteur est loin d’être la seule source de bonheur pour ce groupe d’âge.

En 2016, 17 % des Canadiens étaient âgés de 65 ans et plus, selon les chiffres de Statistique Canada, et cette proportion devrait atteindre les 24 % en 2036. Les personnes âgées sont donc de plus en plus nombreuses, c’est pourquoi il est important pour le gouvernement canadien d’examiner les facteurs qui influent sur leur bien-être.

L’étude « La satisfaction à l’égard de la vie chez les personnes âgées au Canada » est fondée sur l’Enquête société générale de 2016. Cette enquête réunit des renseignements sur la satisfaction à l’égard de la vie en général, ainsi qu’à l’égard de neuf autres aspects, à savoir le niveau de vie, la santé, les réalisations au cours de la vie, les relations personnelles, le sentiment d’appartenance à la collectivité, le temps à sa disposition pour faire ce que l’on aime, la qualité de l’environnement local, l’apparence personnelle et le sentiment de sécurité.

Les répondants devaient noter leur satisfaction à l’égard de la vie sur une échelle de 0 à 10. Parmi les Canadiens de 65 ans et plus, la note moyenne de satisfaction s’élevait à 8,2.

Selon les différents aspects de leur vie, ce taux variait. Ainsi la note moyenne des répondants quant à leur sécurité était de 8,4; celle pour la qualité de leur environnement local de 8,3 et celle de leurs relations personnelles s’élevait à 8,2. En revanche, les répondants semblaient moins satisfaits à l’égard de leur santé (7,2).

L’ARGENT PAS AU CENTRE DES PRÉOCCUPATIONS

Contrairement aux autres tranches d’âge interrogées, pour les 65 ans et plus, le revenu familial n’a pas de relation significative avec la satisfaction à l’égard de la vie. Toutefois, des mesures du bien-être économique sont associées à leur satisfaction. Ainsi, les personnes dont le revenu de retraite est insuffisant ont déclaré que leur principale source de stress était des préoccupations d’ordre financier.

La classe sociale semblait également jouer un rôle dans leur bonheur. Les personnes âgées qui se percevaient comme de la « classe inférieure » étaient moins satisfaites que celles appartenant à la « classe moyenne » ou « supérieure ».

Toutefois le sondage a prouvé que les répondants semblaient avoir d’autres facteurs davantage à cœur. Ainsi les facteurs sociaux semblent très importants.

Les personnes de 65 ans et plus qui ont déclaré être satisfaites des moments passés en famille ou celles dont les convictions religieuses ou spirituelles jouent un rôle important dans leur vie avaient généralement des niveaux plus élevés de satisfaction. Même chose pour les personnes qui ont déclaré avoir un bon état de santé, celles qui sont en couple ou celles qui sont nées à l’extérieur du Canada.