Photo : 123rf

Sous-ministre des Finances du Québec depuis 2011, Luc Monty a annoncé mardi son départ aux membres de son cabinet, rapporte La Presse

Le quotidien indique que le haut fonctionnaire quittera le secteur public pour occuper un emploi « dans un autre domaine d’activité ». De son côté, Le Devoir précise qu’il remplacera « sous peu » l’actuel directeur général de la Ville de Québec, André Legault, ancien p-dg de la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances (CARRA), en poste depuis quatre ans.

Âgé de 59 ans, Luc Monty détient une maîtrise en sciences économiques. Il a travaillé au ministère des Finances durant plus de 30 ans où il a notamment été sous-ministre adjoint à la politique budgétaire et à l’économie et sous-ministre adjoint aux politiques économiques et fiscales et aux sociétés d’État. À ce titre, il a notamment travaillé sous des ministres comme Bernard Landry, Monique Jérôme-Forget et Carlos Leitão.

« LUC MONTY MÈNERA QUÉBEC À SON PLEIN POTENTIEL »

L’annonce de sa nomination a été faite mercredi par la Ville de Québec dans un communiqué précisant que le nouveau directeur général entrera officiellement en fonction le 22 octobre prochain.

« Je remercie M. Legault pour son leadership et sa grande contribution à la transformation de la Ville en une organisation municipale performante et agile, pour son expertise et sa rigueur en gestion financière et plus particulièrement son travail exemplaire dans la transformation des régimes de retraite municipaux. Il a également piloté la réorganisation des arrondissements qui est présentement en déploiement, et a grandement contribué aux gains réalisés par la Ville dans les projets de loi 109 [statut de capitale nationale] et 122 [autonomie et pouvoirs des municipalités] », déclare le maire de Québec, Régis Labeaume, dans le communiqué.

« Grand serviteur de l’État reconnu pour ses capacités dans la mise en œuvre de politiques économiques et de services publics, pour sa gestion budgétaire et sa capacité à mobiliser les organisations, Luc Monty apportera toute son expérience et ses compétences afin de mener Québec à son plein potentiel. Il nous permettra d’accroître la qualité de vie et les services aux citoyens et de faire de notre ville l’exemple de moteur de développement économique et social pour l’ensemble du Québec », ajoute Régis Labeaume.