La dégringolade des marchés force les Canadiens à repenser leurs objectifs de retraite et leur plan d’épargne. En effet, 42% des Canadiens de plus de 40ans sondés en octobre par le Mouvement Desjardins prévoient reporter leur retraite de sixannées, en moyenne.

Plus de femmes (50%) que d’hommes (36%) ont indiqué cette intention. La situation financière actuelle pousse les Canadiens de plus de 40ans à adopter une démarche plus prudente quant à la planification de leur retraite. L’étude de Desjardins révèle que les Canadiens sont prêts à faire des compromis pour épargner en vue de leur retraite et qu’ils sont plus sélectifs pour investir l’argent qu’ils ont réussi à économiser.

Le précédent sondage de Desjardins (août2008) sur ce même sujet indiquait que la majorité des Canadiens étaient confiants quant à leur sécurité financière et à leur plan de retraite. En octobre, toutefois, après la culbute des Bourses, les participants envisagent la situation d’un autre œil. Ils ont déclaré que les éléments suivants seront très importants pour eux lorsque viendra le temps de choisir leurs instruments d’épargne et de placement au cours des prochaines années :
* garantie sur le capital investi (48%)
* solidité financière de l’institution (47%)
* rendements sur le capital investi (40%)
* qualité des conseils reçus (39%).