Les régimes de retraite canadiens pourraient jouer un rôle important dans la reconstruction des infrastructures américaines vieillissantes, affirme un ancien directeur de l’équipe de transition de Donald Trump.

Citant en exemple la Caisse de dépôt et placement du Québec, Dan Slane explique que les grands investisseurs institutionnels canadiens disposent de l’expertise et de l’actif nécessaires pour s’engager dans des projets tels que des aéroports, des hôpitaux ou des systèmes de transport collectif, écrit La Presse canadienne.

Lors du 10e Forum mondial sur le leadership en infrastructures, qui s’est déroulé la semaine dernière à Montréal, M. Slane s’est néanmoins dit déçu que Donald Trump n’ait pas donné plus de détails sur son plan d’investissement d’un milliard de dollars en infrastructures dans son discours devant le Congrès américain.

Il soutient par ailleurs que les infrastructures représentent le meilleur moyen pour Donald Trump d’atteindre son objectif de créer des millions d’emplois bien payés pour les Américains.

Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, s’attend lui aussi à ce que les fonds d’investissement canadiens soient intéressés par des projets d’infrastructures des deux côtés de la frontière.

Ottawa devrait d’ailleurs dévoiler bientôt de plus amples détails à propos de la Banque de l’infrastructure du Canada.

La rédaction vous recommande :