(05-04-07)La popularité des produits dérivés ne se dément pas. Au 1er trimestre de 2007, les investisseurs ont négocié 12 millions de contrats à la Bourse de Montréal. C’est 26% de mieux qu’à la même période de 2006.

À eux seuls, les contrats à terme BAX sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois ont accaparé plus de 40% des transactions. En effet, on a négocié 5,2millions de contrats BAX, soit une hausse de 33% par rapport au 1er trimestre de 2006.

Par ailleurs, quelque 2,5millions de contrats à terme CGB sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans ont été échangés. Il s’agit d’une progression de 60% sur l’an dernier.

Quant aux contrats à terme SXF sur l’indice S&P Canada, ils ont connu une croissance de 45%, avec 900000produits transigés.

Seule ombre au tableau: les options sur actions et sur FNB. Un volume total de 3,1millions de ces contrats ont été négociés au cours du trimestre, en baisse de 2,4% par rapport au 1er trimestre de 2006.