Les investisseurs continuent de liquider leurs parts des fonds du marché monétaire. En août, ils s’en sont départis pour un montant de 2,2milliards de dollars, indiquent les données préliminaires de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC). Le mois précédent, ils en avaient vendu pour 3,3 milliards.

Comme en juillet, seulement une partie de cette somme (soit 1,8milliard de dollars) a trouvé le chemin des fonds à long terme, de sorte que les ventes nettes totales des membres de l’IFIC demeurent dans le rouge. Au mieux, l’industrie enregistrera en août des rachats nets de 185millions de dollars. Au pire, ce sera 685millions.

Plusieurs sociétés de fonds communs affichent un «solde migratoire» positif. Par exemple, les clients de Fidelity ont vendu pour 47millions de dollars de fonds du marché monétaire, et ils ont acheté pour 287millions de dollars de fonds à long terme. Il en va de même pour TD (-250millions de fonds du marché monétaire, +353 millions de fonds à long terme) Dynamique (-17 millions, +227), Desjardins (-5 millions, +33millions), Manuvie (-30millions, +54millions) et IA Clarington (-3millions, +36millions).

À l’inverse, des gros joueurs ont perdu du terrain durant le transfert. Chez RBC, le numéro un des fonds communs au pays, les rachats nets de fonds du marché monétaire ont totalisé 1590 millions de dollars. Mais moins du tiers de cette somme (471millions) a été convertie en achats de fonds à long terme. Même phénomène à la Société financière IGM, où les rachats de fonds du marché monétaire n’ont pas été contrebalancés par des ventes de fonds à long terme (-136millions, +33millions), et à la Banque CIBC (-200millions, +196millions).

Au-delà de ces données de ventes, l’IFIC se réjouit de la bonne performance générale des marchés en août. «Collectivement, les détenteurs de parts ont vu leur relevé de compte de fonds communs augmenter de près de 58milliards de dollars, ou 11,4%, depuis le début de 2009», a indiqué Pat Dunwoody, vice-présidente aux services aux membres et aux communications de l’IFIC.

L’actif sous gestion des membres de l’IFIC devrait se chiffrer entre 563 et 568 milliards de dollars, en hausse de 1,6% sur juillet 2009.