L’action de la Financière Manuvie a reculé de près de 3% hier à Toronto. Elle a clôturé la séance à 19,89$, en baisse de 0,57$.

Manuvie a prévenu les marchés qu’elle inscrira une perte de 1,5milliard de dollars à son 4etrimestre de 2008. Ce sera la première fois depuis que ses actions sont cotées (1999) que l’assureur connaît un trimestre déficitaire. «Si les marchés boursiers mondiaux terminaient l’exercice à leur niveau de la fin du mois de novembre2008, le bénéfice net de l’exercice se chiffrerait à environ 900millions de dollars», a indiqué l’entreprise.

Cette contre-performance, qui reste à confirmer, est principalement attribuable aux chutes des marchés boursiers mondiaux. Manuvie rappelle que, pendant la période de 11mois qui a pris fin le 30novembre 2008, les principaux indices ont reculé de 33% au Canada, de 39% aux États-Unis et de 45%, en moyenne, en Asie. «Toutefois, les données fondamentales de notre entreprise demeurent très bonnes, comme en témoigne la vigueur de nos souscriptions d’assurance et l’augmentation de la valeur intrinsèque des affaires nouvelles», a indiqué Dominic D’Alessandro, le PDG de Manuvie

Par suite de la chute des marchés, Manuvie prévoit augmenter les provisions relatives aux garanties des rentes à capital variable pour les porter à quelque 5milliards de dollars au 31décembre 2008, ce qui représente une hausse par rapport à leur niveau de 526millions de dollars au début de l’exercice. L’assureur prend cette mesure même si les arrérages potentiels payables au titre de ces garanties seraient versés dans 7 à 30ans.

Afin de ne courir aucun risque de liquidité, Manuvie a annoncé qu’elle effectuera une émission d’actions ordinaires la semaine prochaine, autour du 11décembre. Le montant qu’elle espère recueillir se chiffre à 2,1milliards de dollars. Manuvie commercialise de nombreux produits à revenu garanti, comme RevenuPlus, qui connaît un succès retentissant auprès des consommateurs.

Une première tranche de 1,1milliard sera offerte sous forme de placement privé à 8investisseurs institutionnels. L’autre émission de 1milliard de dollars d’actions sera vendue par un appel public à l’épargne. Le prix d’achat des actions sera de 19,40$chacune.

Si Manuvie écoule la totalité des nouvelles actions ordinaires, elle consolidera son capital à un ratio de 235%, bien au-dessus de sa fourchette habituelle qui se situe entre 180% et 200%.

«Il est important de noter que l’augmentation des provisions représente une charge sans effet sur la trésorerie, qui a été estimée comme si la détérioration des marchés boursiers était permanente. Bien qu’elle soit conservatrice, cette façon de faire nous assure d’avoir un bilan solide, a fait remarquer Dominic D’Alessandro. Si les marchés se redressent, comme on peut s’y attendre, ces provisions seront portées aux résultats.»