Devant la chambre criminelle et pénale de la Cour du Québec, Monique Langelier a plaidé coupable aux trois chefs d’accusation déposés contre elle en vertu de la Loi sur la distribution des produits et services financiers.

Selon l’Autorité des marchés financiers, elle a utilisé à trois reprises le titre de planificateur financier sans être titulaire d’un certificat délivré à cette fin par l’organisme.

Le juge lui a imposé une amende totale de 6000 $.