Après qu’il ait été annoncé que le Congrès ait voté en faveur du plan de sauvetage américain, vendredi dernier, les Bourses nord-américaines ont fléchi.

L’indice Dow Jones de New York a commencer à piquer du nez, après avoir affiché des gains en matinée. Il a terminé la semaine en recul de 1,5%, soit 157points, à 10325. Le NASDAQ, lui, perdait 29points, ou 1,48%, à 1947.

À Toronto, le SP/TSX a aussi décliné de 0,89%, soit 97points, à 10803.

En matinée, les indices de New York et de Toronto avaient pourtant rebondi par rapport à la veille, jeudi, à la suite de bonnes nouvelles: du côté américain, la Banque Wachovia sera rachetée par Wells Fargo sans l’aide de l’État et, ici, la Banque du Canada a injecté d’autres liquidités dans le système.

Toutefois, l’annonce de 159000 emplois perdus en septembre aux États-Unis a assombri la situation.

En Europe, il y a eu reprise après des chutes le matin. Paris et de Francfort ont terminé la semaine en gagnant respectivement 2,9% et 2,4%, et Londres s’est haussé de 2,2%.

Plus tôt, au Japon, l’indice Nikkei s’était replié de 1,94%, son plus bas niveau en trois ans.

Agence France Presse