Pour la première fois en plus de 30ans, les taux de chômage du Québec et l’Ontario sont les mêmes. En novembre, il a atteint 7,1% au Québec, soit le meilleur résultat depuis février. Il s’est alors créé 2500 emplois. Les chômeurs représentaient aussi 7,1% de la population active en Ontario, le taux le plus élevé depuis plus de cinqans. La province a encaissé avec une perte de 66000 emplois, dont 42200 dans le seul secteur manufacturier.

«Les données de novembre confirment nos appréhensionsface à l’économie ontarienne. […] L’avance de l’Ontario a fondu puisque les 101200 emplois créés en 10mois sont passés à 35200 en 11mois. Le Québec, lui, est passé de 7000 à 9500 travailleurs», note Joëlle Noreau, économiste principale au Mouvement Desjardins.

Le pire reste à venir

«Le Canada n’étant pas à l’abri de cette morosité, les prochains mois seront marqués par des pertes d’emplois dans le secteur manufacturier tant au Québec qu’en Ontario. [L’Ontario] pourrait être la première à bénéficier d’un plan économique pour le Canada compte tenu de son degré d’ouverture avec les États-Unis. Elle devra cependant attendre la fin janvier pour être fixée sur les intentions du gouvernement fédéral», commente Mme Noreau.