Un fraudeur britanno-colombien devra payer une amende de 4,5 millions de dollars pour avoir détourné des fonds destinés à des jeunes pousses.

La British Columbia Securities Commission (BCSC), le gendarme financier de la Colombie-Britannique, a condamné un citoyen non inscrit à payer une amende de 4,5 millions de dollars, et à être interdit définitivement de pratique pour avoir sollicité des investisseurs… sans diriger leurs fonds vers les jeunes pousses auxquelles ils étaient destinés.

DES MILLIONS DÉTOURNÉS

Depuis 2009, Paul Se Huei Oei a levé des fonds pour financer deux entreprises en développement. Mais la British Columbia Securities Commission a montré que le fraudeur et sa firme Canadian Manu ont détourné plus de 5millions de dollars sur ces montants collectés.

Deux autres firmes contrôlées par Oei ont aussi détourné plusieurs millions de dollars. Parmi elles, seule Canadian Manu était inscrite auprès de l’Insurance council of British Columbia.

Tandis que Oei devra payer 4,5 millions de dollars, Canadian Manu a reçu une amende d’un million de dollars. Et tous deux devront rembourser solidairement 3,1 millions de dollars, soit le montant de la fraude, déduction faite des sommes déjà remises aux investisseurs.

Non enregistré, Oei est désormais interdit de manière permanente de négocier des valeurs mobilières, d’agir comme dirigeant et d’avoir des activités auprès d’investisseurs. Les trois firmes sont elles aussi interdites d’inscription et d’activités auprès des investisseurs.