Les investisseurs ont continué de bouder les fonds communs en octobre. Ils en ont liquidé entre 262 et 762millions de dollars, selon les données préliminaires de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC).

Ces rachats nets s’ajoutent aux 734millions de dollars que les épargnants ont retiré des fonds communs en septembre dernier. Les Bourses ont beau connaître une belle remontée, les observateurs sentent que les investisseurs demeurent prudents. Bien que les ventes d’octobre 2009 aient été teintées de rouge, elles n’ont rien à voir avec l’hémorragie de plus de 8milliards de dollars subie en octobre2008, lorsque les cours périclitaient partout sur la planète.

«Les marchés ont marqué une pause à la fin d’octobre, après sept mois de croissance exceptionnelle de l’actif sous gestion», a indiqué Pat Dunwoody, vice-présidente des services aux membres et des communications de l’IFIC. Évalué aujourd’hui à environ 570milliards de dollars, l’actif que gère l’industrie canadienne des fonds est supérieur de 50milliards de dollars à ce qu’il valait l’an dernier à pareille date.

Les gagnants et les perdants
Plusieurs grands producteurs et distributeurs de fonds affichent des résultats fortement négatifs. C’est le cas de RBC Gestion d’actifs, le numéro un des fonds communs au pays, qui enregistre en octobre des rachats nets de 884millions de dollars. Même scénario pour Invesco Trimark (-394millions), Franklin Templeton (-210millions), la Société financière IGM (-150millions) et Gestion d’actifs CIBC (-108millions).

En revanche, certains joueurs ont réussi à se distinguer. Par exemple, Fidelity a engrangé des ventes nettes de 352millions de dollars, toutes réalisées dans le secteur des fonds à long terme. Le mois précédent, la firme avait clôturé la période avec des ventes nettes de plus de 250millions. La Banque Scotia a vendu pour 318millions de dollars de ses fonds, doublant quasiment sa performance de septembre. Enfin, la Banque TD s’en tire plutôt bien avec des ventes nettes de 158millions de dollars, en hausse de 49% sur le mois précédent.

Pour ce qui de l’actif qu’administrent les membres de l’IFIC, il est en baisse de 1,9% par rapport à septembre 2009.