Les employés taisent généralement leurs insatisfactions, du moins jusqu’à ce que cette frustration accumulée explose. Pour désamorcer ces conflits à retardement, l’entrepreneur se doit d’utiliser le dialogue, rapportent nos collègues de Profit Guide.

Selon une récente étude de la firme VitalSmarts, la plupart des employés gardent au moins un grief secret, surtout à l’égard de la direction.

Selon un sondage auprès de 1 409 travailleurs visant à savoir à qui s’adresseraient ces derniers si on leur donnait la chance de s’exprimer sans crainte de représailles, on peut conclure ceci :

  • 41,5 % des sondés ont quelque chose à dire à leur patron;
  • 56 % conservent leur grief secret pendant au moins un an;
  • 66 % croient que l’organisation bénéficierait de la communication de leurs doléances.

1. S’AUTODIAGNOSTIQUER

Afin d’évaluer la portée de ses comportements, le chef de PME devra nécessairement procéder à un autodiagnostic, soutient l’article.

Si on leur en donnait l’occasion, en quels termes les employés décriraient-ils leur leader? Bonne question.

C’est pourquoi le dirigeant d’entreprise doit porter une attention particulière à ses comportements de manière rétroactive. Une seule critique mal formulée, soutient l’article, et ce dernier pourrait se voir stigmatisé pour longtemps.

Il est recommandé de mener les discussions potentiellement explosives en mode privé, et de ne pas dénigrer les employés ayant choisi de parler.

2. FACILITER LE PROCESSUS

Si un dirigeant ne peut forcer l’harmonie entre employés, il peut (et doit) cependant encourager la résolution de conflit.

Seconde source d’insatisfaction : les problèmes entre collègues peuvent avoir des impacts majeurs sur le climat de travail et ne doivent jamais être ignorés par le chef d’entreprise.

3. PRÊCHER PAR L’EXEMPLE

Se dire ouvert à la résolution de problèmes est une chose, en faire la preuve en est une autre. Chaque entrepreneur devrait ainsi démontrer que tout sujet lié au lieu de travail peut être abordé. En gardant en mémoire que les employés ne sont pas témoins de l’ensemble des interactions se déroulant au quotidien, des stratégies doivent être développées pour conférer au dirigeant une image de communicateur accessible à tous.