Les chefs de PME négligent souvent le réseautage, pourtant si important pour le développement et le maintien de relations d’affaires.

Afin de corriger la situation et de bien outiller l’entrepreneur dans sa quête de nouveaux contacts, Bonnie Elliott, associée à BDC Consultation, a dressé une liste de six conseils pour tirer le meilleur de chaque opportunité de représentation, de chaque rendez-vous professionnel.

1. ÉLABORER UNE STRATÉGIE PORTEUSE

Pas de place à l’improvisation lorsqu’il est question de se présenter et de rencontrer d’éventuelles relations d’affaires, souligne Bonnie Elliott. Plus précisément, chaque participation à de tels événements devrait relever d’une stratégie globale. « Vous ne devriez pas participer à un événement par accident, explique l’auteure. Vous devez avoir planifié d’y assister et avoir un objectif précis – par exemple, obtenir trois rencontres avec des clients potentiels. »

2. SAVOIR OÙ FAIRE SES PREMIERS PAS

Chaque industrie possède ses associations, ses colloques, ses salons professionnels ou commerciaux. De plus, chaque grande ville ou région possède une chambre de commerce et un Centre local de développement (CLD) qui offrent tous deux des ateliers, des conférences, des événements 5 à 7 et des soirées de gala. Il s’agit là d’excellentes occasions de faire de nouvelles connaissances.

3. FAIRE PREUVE DE LEADERSHIP

Prendre part à des activités de réseautage implique d’aller vers l’autre, d’ajouter des noms et des visages à son cercle de connaissances. Le leadership étant la première qualité d’un entrepreneur, il importe d’en faire preuve.

Pour faciliter l’approche, plusieurs conseils sont prodigués :

  • garder sa carte professionnelle à portée de main;
  • être en mesure de présenter une entreprise en quelques phrases simples;
  • parler à de nouvelles personnes;
  • expliquer ce que vous faites pour les autres, et éviter l’inverse;
  • s’abstenir de toute vente agressive;
  • s’intéresser aux activités de son interlocuteur;
  • une fois les présentations faites, laisser le nouveau contact aller vers d’autres personnes;
  • demander le privilège de relancer l’interlocuteur en expliquant ses raisons.

4. CHOISIR SES RELATIONS PRIVILÉGIÉES

L’important demeure de toujours identifier les contacts riches de potentiel. « Mieux vaut avoir 10 relations mutuellement avantageuses dans votre base de données que 100 contacts occasionnels », note l’article à ce sujet. Il importe ainsi de peaufiner son approche et d’instaurer une relation de confiance avec les décideurs et les facilitateurs de son secteur d’activité.

5. TIRER PARTI DES MÉDIAS SOCIAUX

Difficile d’aborder le thème du réseautage moderne sans passer par la case des médias sociaux. Utilisés en complémentarité avec l’interaction physique, soit la rencontre traditionnelle, les plateformes telles que Facebook et LinkedIn peuvent constituer de très bons outils de réseautage, selon l’article.

6. ÉLARGIR SES HORIZONS

Le monde des affaires étant vaste et rempli d’occasions, il est recommandé de ne pas limiter ses activités de réseautage aux gens de son secteur. Au contraire, fait valoir l’article, l’apport de contacts émanant de l’extérieur peut générer de nouvelles perspectives.