Voici un fait : les organismes de charité ont besoin de votre aide.

La plupart des organismes à but non lucratif (OSBL) sont petits. Il y en a des milliers qui sont lancés chaque année, par des personnes qui ont un esprit d’entrepreneur et un désir de faire la différence. Eux aussi font face à des pressions, doivent jongler avec les budgets, les problèmes avec les employés et les relations publiques et sont en concurrence avec d’autres OSBL, tout comme vos clients propriétaires de PME. Ils ont beaucoup plus en commun avec ces derniers que vous ne le croyez.

Chris Wignall, directeur administratif de Catalyst Fondation, qui a été employé, cadre, donateur et consultant dans des organismes de charité, expose cinq besoins de ces OSBL :

1. Une stratégie efficace

Tout comme les propriétaires de PME, les organismes de charité doivent se poser les vraies questions quant à ce qu’ils souhaitent réellement accomplir, mais aussi être en mesure d’identifier les résultats. Le fait que leur objectif soit des rues plus sûres, des familles plus en santé ou une meilleure représentation d’une partie de la population, et non de faire du profit, rend ces conversations encore plus nécessaires. Votre expérience, que vous avez acquise en guidant vos clients propriétaires de PME, n’en est que plus pertinente.

2. Comprendre le service à la clientèle

Les propriétaires de PME comprennent bien que le marché est une arène où la concurrence est féroce, et que s’ils ne font pas attention à leurs clients, quelqu’un d’autre s’en occupera. En tant que conseiller, vous le comprenez également. Certains organismes de charité ont de la difficulté à saisir que ce sont les donateurs qui sont les « clients payants » et que c’est grâce à eux que l’organisation reste solvable. Votre expérience à aider vos clients entrepreneurs à faire croître leur PME, mais aussi votre propre expérience à bâtir votre clientèle, peut aider les OSBL à maintenir et accroître leur liste de donateurs.

3. De dures décisions à prendre

Il ne faut pas être trop gentil en affaires. Les grands cœurs, c’est noble, mais l’expérience d’un dirigeant qui peut garder le cap sur les objectifs prioritaires de l’organisation, et qui a l’expérience des coups de fil difficiles et des décisions complexes a une très grande valeur.

4. Travailler en collaboration

Les propriétaires de PME à succès comprennent l’importance de faire des partenariats, à la fois formels et informels. Ils peuvent aider à faire du réseautage et à négocier certaines choses. Avec un nombre important d’OSBL dans nos communautés, la capacité des PME et des OSBL de collaborer et de tirer parti du meilleur que l’autre a à offrir est un avantage important.

5. Innover

Se démarquer dans le domaine des OSBL demande la même créativité et les mêmes prises de risque que les PME.

Avez-vous remarqué ce qu’il manque ici? L’argent…

Les OSBL auront toujours besoin d’argent, mais les idées, les conseils et les perspectives ont une valeur incommensurable. Vous pouvez faire beaucoup plus que de signer un chèque, et il en est de même avec ceux que vous aiderez.

Trouvez un OSBL qui travaille sur un problème qui vous tient à cœur et apprenez à connaître ses dirigeants. En leur posant des questions et en exprimant votre intérêt sincère, vous pourrez trouver un bénéfice mutuel et une chance de mettre à contribution vos talents et votre expérience pour un organisme qui en a besoin et qui aura un impact dans la communauté.