Le choix d’un associé représente peut-être une étape cruciale dans le développement de l’entreprise de votre client. La spécialiste de la gestion d’entreprise Alexandra Alberti partage trois conseils sur Les Echos.fr pour qu’il puisse faire un choix judicieux.

1. À CHACUN SON EXPERTISE

Même s’il peut être tentant de s’entourer de personnes ayant les mêmes compétences, mieux vaut miser sur la complémentarité des talents, affirme Mme Alberti. « Si vous êtes doté de compétences en marketing, il est important de s’associer à une personne qui ait des compétences autres que la vôtre qui soient, par exemple, plus techniques ou commerciales. Sinon, votre projet risque de stagner et vous, de tourner en rond. »

2. DES AMIS OUI, MAIS À PAS N’IMPORTE QUEL PRIX

Mélanger amitié et affaires n’est pas toujours gage de succès. Même s’il est tentant pour votre client de s’associer avec un ami de confiance, il devrait d’abord s’assurer de trouver un partenaire qui partage la même vision du développement de l’entreprise. « Il faut être vigilant quant au but poursuivi ensemble. Il s’agit, au-delà d’instaurer un climat de bonne entente, de clarifier les besoins des uns et des autres. Sinon, cela peut freiner l’évolution de l’entreprise. Ce sera du temps de gagné pour tout le monde! », conseille Alexandra Alberti. Cela dit, dans la mesure où la stratégie à suivre est commune et partagée, l’amitié peut représenter une grande force.

3. CLARIFIER LE RÔLE DE CHACUN

Savoir déléguer est une grande qualité pour un propriétaire d’entreprise. Vouloir tout gérer soi-même risque de devenir contre-productif et de réduire la marge de manœuvre des associés. C’est pourquoi les rôles de chacun doivent être clairement définis dans la structure de l’organisation. « Tout le monde doit pouvoir se situer dans l’organigramme. Si vous avez choisi de mener la stratégie de la société, laissez aux autres le soin de gérer l’opérationnel », soutient Mme Alberti.