Le régime de retraite collectif : une stratégie attractive de la génération Y

Plan de gestion # 2 :

Les jeux en ligne d’aventures et d’action connaissent une popularité fulgurante depuis quelques années. Cet essor s’explique notamment par le gain que les joueurs ont à s’associer entre eux, pour élaborer des stratégies accélérant leur passage au tableau suivant; ils atteignent ainsi un objectif personnel.

Rappelons que :

– la grande majorité des entreprises visent l’augmentation des profits;
– la majorité des employés souhaitent enrichir leur patrimoine.

Associer employeur et employés comme « joueurs »

La seconde stratégie de gestion/ que je vous propose consiste en une association employeur-employés qui « joueront » ensemble pour atteindre des objectifs financiers spécifiques.

Ce travail en tandem nécessite une certaine ouverture de la part de la direction; elle assurera cependant une meilleure productivité des employés.

Jonathan Ledoux

Mode d’emploi

Pour lancer cette association, la direction fixe un objectif annuel de profit; elle communique cet objectif à ses employés; les deux parties déterminent ensuite les stratégies de réussite, comme dans un jeu en ligne.

Pour faire fructifier cette association, chaque mois, ou trimestre, la direction communique les résultats courants, le pourcentage d’atteinte des objectifs, les données permettant de voir les points forts, les points à redresser pour atteindre l’objectif.

Durant ces rencontres, une période est consacrée à la recherche de propositions permettant à chacun de contribuer à l’atteinte des objectifs, en respectant la stratégie établie au départ.

Pour leur apport, les employés reçoivent une part graduelle des profits directement dans leur régime de retraite. De cette façon, toutes les parties ont avantage à ce que l’entreprise génère un profit.

Une autre option

Les trois idées ayant généré le plus de profits peuvent recevoir une cotisation supplémentaire à leur régime de retraite.

Découvrir les coûts, comprendre, s’engager

Ayant travaillé en PME, je confirme que les idées générées par les employés mobilisent plus facilement le personnel que les idées émanant de la direction.

De plus, les employés deviennent plus conscients des coûts de fonctionnement d’une entreprise lorsqu’ils voient les résultats financiers. L’impression très commune que les patrons s’enrichissent aux dépens des employés tend donc à se dissiper; l’engagement envers ces derniers s’en trouve grandi.

Avantages pour l’employeur :

  1. La contribution au régime de retraite est reliée aux profits; si votre objectif n’est pas atteint, aucune contribution n’est donc requise.
  2. La génération Y est plus éduquée et aime partager ses idées. Avec votre aval, elle ira jusqu’au bout pour prouver que son idée apportera une hausse des profits.
  3. Tous les employés travaillent de concert pour que l’entreprise génère un profit.
  4. Le profit redistribué n’augmente pas votre masse salariale, puisqu’il est versé dans un régime de retraite collectif.
  5. Conscients des coûts reliés aux opérations, les employés améliorent leur comportement.

Avantages pour l’employé :

  1. Il partage ses idées pour faire augmenter les profits.
  2. Il prépare sa retraite sans y cotiser, permettant un enrichissement de son patrimoine.
  3. Il reçoit un montant net plus élevé, accélérant son enrichissement.
  4. Son appartenance au groupe augmente, créant une ambiance de travail favorable; son emploi est plus motivant.

Cette méthode d’utilisation active d’un régime de retraite est en fait un vecteur de productivité, de rétention et d’engagement des employés plus performant que sa forme traditionnelle.


Jonathan Ledoux est diplômé en administration de l’Université de Sherbrooke. Passionné par les PME, il crée en 2012 avec un partenaire d’expérience Socium, une entreprise de services financiers. On peut le joindre à jonathan.ledoux@socium.ca.

À lire : Régime de retraite collectif : Une stratégie attrayante pour la génération Y