La Banque de développement du Canada (BDC) a annoncé la semaine dernière qu’elle affectera 500 millions de dollars en financement additionnel pour les PME canadiennes touchées par la chute du prix du pétrole.

Cet argent devrait permettre d’aider les entreprises par l’entremise de projets visant la diversification des activités, l’amélioration de l’efficacité sur les plans opérationnel et environnemental, l’optimisation de la gestion financière, ainsi que l’achat de nouvelles technologies ou de nouveau matériel.

La société d’État compte également offrir des solutions-conseils aux entreprises touchées pour les aider à adapter leurs activités et atténuer les effets du ralentissement économique actuel.

« L’incertitude peut engendrer des opportunités, et notre objectif est d’appuyer les entreprises pour qu’elles puissent se diversifier et sortir plus fortes de cette crise », affirme Michael Denham, président et chef de la direction de la BDC.

Le financement devrait se concentrer principalement en Alberta, en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador. Le montant de 500 millions de dollars est de 40 % supérieur aux prêts normalement accordés par la BDC dans ce secteur d’activité.