Deux nouvelles enquêtes de la Banque du Canada révèlent l’état du crédit aux entreprises au second trimestre 2015 et l’opinion de plusieurs d’entre elles sur différents sujets, dont l’évolution de l’activité économique.

La première publication, Enquête sur les perspectives des entreprises, se présente comme une synthèse des informations recueillies auprès des responsables d’une centaine d’entreprises.

On y retrouve les constats suivants :

• les indicateurs économiques avancés, bien qu’actuellement bas, auraient connu une légère hausse découlant des perspectives positives de l’économie américaine;
• les prévisions en termes de vente enregistrent des baisses marquées dans les régions productrices d’énergie en raison de la chute du cours pétrolier;
• les intentions de recrutement et d’investissement sont faibles, notamment chez les entreprises énergétiques qui entendent réduire les deux;
• les projets de hausse des investissements se concentrent dans le secteur manufacturier et dans les entreprises du centre du Canada;
• la pression sur la capacité de production se fait plus marquée, mais la pénurie de main-d’œuvre continue de limiter les possibilités;

UN PEU D’AIR POUR LES PME

La seconde publication, Enquête auprès des responsables du crédit, démontre que :

• les modalités tarifaires et non tarifaires sont demeurées essentiellement les mêmes au second trimestre, et ce, pour tous les types d’emprunteurs;
• les PME et les sociétés commerciales ont même bénéficié d’un relâchement des modalités non tarifaires, contrairement aux grandes sociétés, affectées par un resserrement lié à la faiblesse du cours pétrolier;
• une situation financière solide permettrait à plusieurs PME de profiter de coûts d’emprunt plus favorables;
• l’assouplissement des modalités non tarifaires résulterait du contexte de forte concurrence exercée par les autres institutions de prêt.