Le marché de l’emploi au Québec devrait montrer des signes de reprise au troisième trimestre, selon une enquête menée auprès de 324 professionnels des RH par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Selon l’organisme, 39,5 % des CRHA et CRIA ayant répondu disent anticiper une augmentation des embauches au cours des prochains mois, et seulement 12,9 % prévoient une baisse des effectifs.

De plus, trois professionnels sur dix pensent qu’ils devront redoubler d’efforts afin de pourvoir les postes vacants. Il y a également une augmentation nette de +19,6 % des heures travaillées par employé, soit une différence deux fois plus importante qu’au premier trimestre de 2013 (+3,9 %). Pour un quatrième trimestre consécutif, les attentes relatives à l’écart entre les hausses salariales et l’inflation sont clairement positives (+31,8 %). Plus précisément, les CRHA et CRIA affirment, dans une proportion de 89,4 %, que leur entreprise envisage d’offrir aux employés une augmentation salariale équivalente ou supérieure à l’inflation.

Toutefois, ces données encourageantes doivent être remises en contexte.

« Ces données nous permettent de croire que de nombreux postes seront bientôt créés au sein des entreprises du Québec. On peut par contre penser qu’en raison des vacances estivales, les entreprises doivent embaucher des travailleurs temporaires. Il faudra attendre les données du quatrième trimestre, en octobre, afin d’évaluer la durabilité des embauches qui seront effectuées durant ce troisième trimestre », indique Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.