Le défi : gérer les Y

Gérer les travailleurs de la génération Y[1] est un défi d’actualité. Je vous propose donc une série d’articles qui vous donnera plusieurs méthodes pour favoriser la mobilisation des employés et augmenter leur productivité au travail.

5 conseils qui font leurs preuves

Voici les 5 conseils les plus couramment relayés en gestion des Y:

  1. Faites-leur part de vos commentaires régulièrement.
  2. Donnez-leur des objectifs à court terme, assortis d’une petite récompense.
  3. Demandez leur avis, ils se sentiront valorisés et fourniront plus d’efforts.
  4. Offrez-leur de l’information et laissez-les arriver aux résultats en les coachant.
  5. Faites-les grandir dans l’entreprise en leur confiant de nouvelles responsabilités.
Jonathan Ledoux

… et 3 autres pistes à exploiter

Le mentorat en entreprise, les promotions horizontales et les formations sur mesure selon les intérêts de vos employés sont aussi de bons moyens de favoriser la rétention et la productivité de la génération Y.

Le régime de retraite, une stratégie de gestion active

La génération Y consomme beaucoup et économise peu. En outre, les régimes de retraite privés et gouvernementaux sont de moins en moins généreux, voire souvent absents.

Aider vos employés à préparer leur avenir peut donc s’avérer une stratégie de premier plan dans la gestion de vos ressources humaines.

Rappelons quelques caractéristiques intéressantes des régimes de retraite:

  1. Certains régimes permettent à l’employeur de cotiser sans augmenter sa masse salariale.
  2. Dans ces cas, la somme déposée n’est pas considérée comme avantage imposable.
  3. Les cotisations sont très flexibles.
  4. Les sommes versées sont nettes, c’est-à-dire sans impôt ni autre retenue à la source.
  5. La cotisation peut être reliée au profit, favorisant ainsi la rentabilité de l’entreprise.

Lier l’univers traditionnel à celui du jeu vidéo!

Un des concepts de gestion de la génération Y, dite Nintendo[2], suggère de s’arrimer à l’univers des jeux vidéo.

Je vous propose donc deux plans de gestion efficaces de la génération Y.

Plan de gestion # 1: poche d’or et « super pouvoir »

Vous avez déjà joué à des jeux vidéo d’aventure ou de sports? Vous avez sans doute noté qu’après un court laps de temps, vous atteignez des objectifs simples et obtenez une récompense. Il peut s’agir d’une poche d’or permettant d’acheter une arme plus puissante au prochain tableau, ou d’un super pouvoir qui vous avantage par rapport à vos adversaires.

Sur le marché du travail, cela pourrait se traduire par la mise en place d’objectifs réalisables à court terme, assortis d’une petite cotisation au régime de retraite. Ceux-ci remplacent alors les gros objectifs annuels assortis d’un fort boni. Ce concept demande plus de gestion, mais rapportera davantage en productivité et en rétention d’employés.

Mode d’emploi

Je suggère aux gestionnaires:

  • de mettre en place des objectifs annuels, en lien avec la vision de la direction;
  • de fixer ensuite avec l’employé concerné des objectifs à plus court terme (mensuels ou bimensuels).

La réussite de ces objectifs à court terme doit mener à l’atteinte de l’objectif annuel visé par la direction. Chaque fois que l’objectif à court terme est atteint, le gestionnaire verse un montant déterminé dans le régime de retraite de l’employé, sans que celui-ci ait à cotiser.

Avantages pour l’employeur :

  1. Le suivi plus constant lui permet d’atteindre ses objectifs et facilite la rétroaction régulière.
  2. La mobilisation de l’employé est accrue, puisqu’il participe à l’élaboration de ses objectifs.
  3. Les récompenses périodiques motivent davantage les employés qu’une récompense annuelle.
  4. Les récompenses versées n’augmentent pas la masse salariale; l’employé se retrouve à gagner davantage qu’en obtenant un boni annuel versé en salaire.

Avantages pour l’employé:

  1. Il a son mot à dire sur ses objectifs.
  2. Il prépare sa retraite sans y cotiser, permettant un enrichissement de son patrimoine.
  3. Il reçoit un montant net plus élevé (sans impôt déduit), accélérant son enrichissement.
  4. Son emploi est plus motivant puisqu’il obtient des rétroactions et des récompenses plus régulières.

Cette méthode d’utilisation active d’un régime de retraite est en fait un vecteur de productivité, de rétention et d’engagement des employés plus performant que sa forme traditionnelle.

Plan de gestion # 2: à venir!
Ne manquez pas Jouons en ligne pour gagner plus vite, mon second concept de gestion active des Y via le régime de retraite.


[1] La génération Y regroupe des personnes nées approximativement entre la fin des années 1970, ou début des années 1980 (selon les sociologues) et le début des années 2000.
[2] Nintendo, marque de la célèbre console et des jeux vidéo affectionnés par la génération Y.


Jonathan Ledoux est diplômé en administration de l’Université de Sherbrooke. Passionné par les PME, il crée en 2012 avec un partenaire d’expérience Socium, une entreprise de services financiers. On peut le joindre à jonathan.ledoux@socium.ca.