Selon les prévisions d’Emploi-Québec, près de 725 400 emplois seront disponibles au Québec d’ici 2017, dont 53 % seront pourvus par des jeunes de moins de 25 ans qui ne sont pas encore sur le marché du travail. Pour la période 2013-2022, on estime à 1 358 500 le nombre de postes qui seront à pourvoir, dont 58 % par les jeunes.

Le contexte s’avère favorable pour la région de Montréal pour la période 2013-2017, alors que 149 500 emplois seront disponibles. Dans la région de la Capitale-Nationale, le nombre avancé est de 71 200 emplois disponibles.

La proportion des Québécois âgés entre 15 et 64 ans qui occupent un emploi devrait dépasser le dernier pic recensé pour atteindre 74,4 % en 2017 et 76,1 % en 2022. Le taux de chômage devrait enregistrer une baisse régulière dans l’ensemble des régions pour atteindre 6,2 % en 2017, puis 5,7 % en 2022, le taux le plus bas depuis 1968.

Pronostics

De 2013 à 2022, l’emploi sera en hausse dans la majorité des 33 industries. La croissance se concentrera du côté des services, plus spécifiquement dans les soins de santé et l’assistance sociale, le commerce de détail et les services professionnels, scientifiques et techniques.

Dans le secteur de la production de biens, la création d’emplois profitera surtout à l’industrie de fabrication de matériel de transport, la fabrication d’aliments et de boissons ainsi qu’à l’industrie minière.

Pour la période 2013 à 2022, 1,1 million de Québecois prendront leur retraite. Sur cette période, 20 % des besoins de main-d’œuvre nécessiteront l’embauche de travailleurs de niveau professionnel exigeant une formation universitaire. Près de 33 % des postes demanderont un niveau technique et 28 % nécessiteront un diplôme d’études secondaires ou une courte formation en entreprise.