Si vous avez des clients propriétaires de PME, il est temps de hisser le drapeau rouge!

Une étude américaine récente rapporte que les employés des PME dépensent beaucoup plus que leurs collègues des grandes entreprises. Dépensent-ils plus qu’il ne faut?

Cette étude, menée par Concur, un fournisseur de logiciels de gestion des notes de frais et des déplacements professionnels, met en évidence certains faits révélateurs sur la façon dont les employés de PME utilisent leur note de frais.

En plus de dépenser 17 % de plus que leurs collègues des grandes entreprises quand ils sont en déplacement d’affaires, les employés des PME américaines dépensent plus, toutes catégories confondues! Quatorze pour cent (14 %) de plus pour les billets d’avion, 18 % de plus en frais de repas, 21 % de plus pour le logement et un énorme 57 % de plus pour la location de voitures.

Pourquoi les dépenses des employés de PME sont-elles plus élevées? Selon l’étude, c’est parce que « le poids de négociation des grandes entreprises, qui peuvent s’appuyer sur des stratégies sophistiquées de gestion des dépenses, leur donne des avantages significatifs pour contrôler les allocations de dépense de leurs employés ». On n’a qu’à penser à la facilité avec laquelle une grande entreprise peut négocier des rabais dans de grandes chaînes hôtelières.

Les employés canadiens moins dépensiers?

Les PME canadiennes dépensent moins, mais elles paient tout de même plus que les grandes entreprises du pays. Une nuit d’hôtel coûte environ 138 $ à un employé de PME, contre 113 $ en moyenne au pays. De plus, c’est pour le logement que les employés des PME canadiennes dépensent la plus grande partie (20 %) de leur allocation de dépense. Suivent de près les billets d’avion (19 %).

Voici le coût moyen de certaines dépenses d’employés de PME canadiennes

(la moyenne nationale est entre parenthèses) :

– Billets d’avion : 453 $ (542 $)

– Location de voitures : 199 $ (211 $)

– Repas : 41 $ (42 $)

– Loisirs : 118 $ (115 $)

– Transports terrestres : 45 $ (32 $)

Il est certain que la localisation et le type de clients influencent les dépenses des PME, et il est important qu’elles ne deviennent pas hors de contrôle pour l’employeur, affirme Robson Grieve, vice-président directeur de Concur. Les dépenses de voyage et de loisirs sont le deuxième coût, en ordre d’importance, que peuvent contrôler les entreprises, après les salaires, rappelle-t-il.