Il existe des différences tangibles entre les entrepreneurs femmes et hommes concernant leurs motivations et leur parcours, selon une étude de BMO Banque de Montréal.

Le sondage effectué indique que les entrepreneurs masculins accèdent généralement aux hauts postes en démarrant leur propre entreprise (65 % pour les hommes comparativement à 56 % pour les femmes), contrairement aux femmes qui vont plutôt gravir les échelons par des promotions.

« Les résultats du sondage offrent un portrait intéressant des différences entre les entrepreneurs masculins et féminins au Canada », explique Steve Murphy, premier vice-président, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. « Il est encourageant de constater que les hommes comme les femmes sont fortement motivés par une véritable passion pour leur activité, ce qui est essentiel pour garantir la réussite d’une organisation ou d’une entreprise. »

« Les femmes semblent être davantage motivées que les hommes par le défi que représente la gestion d’une entreprise. Cette réalité exerce clairement une influence, les femmes optant plus souvent pour le travail autonome, selon les plus récentes données », ajoute M. Murphy.

À noter également, les hommes ont plus souvent tendance à posséder des entreprises dans le secteur manufacturier (11 % contre 5 % chez les femmes), dans celui de la construction (11 % comparativement à 6 %) ou encore dans celui de l’automobile (6 % contre 1 %). Les femmes, pour leur part, se destinent plus souvent au secteur de la vente au détail (14 % comparativement à 7 % chez les hommes), ou encore à l’industrie du tourisme réceptif (9 % contre 4 %).