Ivan Trifonenko / 123RF

Les entreprises dirigées par des minorités contribuent à l’économie à hauteur de plus de 570 milliards d’euros, révèle le rapport Minority Businesses Matter: Europe, publié par Open Political Economy Network (OPEN).

Le rapport produit par OPEN s’appuie sur des données provenant de huit pays européens, soit l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas, la Suède, la Belgique et l’Irlande. Le rapport montre ainsi que les entreprises détenues par des individus appartenant à des minorités réalisent un chiffre d’affaires qui représente environ 4,7 % de l’ensemble des entreprises et emploient 2,7 millions de personnes.

L’Allemagne arrive en tête en termes de contribution des entreprises issues de minorités, avec un chiffre d’affaires total de 191 milliards d’euros ; la France se place au second rang avec 120 milliards d’euros.

C’est en France qu’on retrouve la plus grande entreprise européenne détenue par un dirigeant issu d’une minorité ethnique, soit le géant du transport maritime, CMA-CGM qui dégage un chiffre d’affaires de 47 milliards d’euros.

Parmi les 50 plus grandes entreprises détenues par des dirigeants issus de minorités ethniques, on retrouve dans le secteur des nouvelles technologies six licornes réparties dans trois pays d’Europe (Allemagne, Pays-Bas et Suisse).

Toutefois les entrepreneurs issus des minorités sont encore confrontés à de nombreux obstacles note le rapport. Ces entrepreneurs doivent ainsi faire face à la persistance de discriminations, au manque de contacts et d’opportunités commerciales ainsi qu’à des difficultés d’accès aux capitaux.

En s’appuyant sur des données de la Commission européenne, le rapport souligne que près de trois personnes sur cinq dans l’UE déclarent que la discrimination fondée sur l’origine ethnique ou la couleur de la peau demeure répandue dans leur pays.