Le nombre de faillites commerciales a bondi au Canada au cours des dernières années, révèle une récente analyse d’Equifax.

Depuis le premier trimestre de 2013, le niveau de faillites commerciales a augmenté de 39 % au pays. Selon l’agence d’évaluation du crédit, cela signifie que lorsque les entreprises accusent de sérieux retards (90 jours de retard sur les modalités), la probabilité de ne jamais recouvrer les sommes dues est plus élevée.

La situation est encore plus préoccupante au Québec, où les taux de faillite des entreprises sont sensiblement plus élevés qu’ailleurs au pays. « Il est prudent d’effectuer une diligence supplémentaire lorsque l’on prend des décisions à risque plus élevé dans cette province », prévient même Equifax dans un communiqué.

PLUS DE FRAIS JURIDIQUES

Le nombre d’avis juridiques a également augmenté de 30 % depuis le premier trimestre de 2014 dans l’ensemble du Canada, ce qui signifie que les entreprises pourraient contracter de plus importants frais juridiques, ce qui aurait un impact potentiel sur leurs résultats.

En revanche, la délinquance des opérations interentreprises a baissé de 4 % depuis le troisième trimestre de 2014, tandis que les soldes des opérations commerciales ont augmenté de 31 % depuis le quatrième trimestre de 2015. Une telle tendance porte à croire que les entreprises effectuent plus d’opérations à valeur accrue les unes avec les autres, analyse Equifax.

Tous ces résultats sont tirés de la base de données commerciale de l’agence d’évaluation du crédit, qui est composée de 3,7 millions de dossiers couvrant de nombreux secteurs industriels.

La rédaction vous recommande :