Les inquiétudes liées aux finances personnelles représentent une distraction pour près de la moitié (42 %) des employés canadiens, selon un sondage de Manuvie.

Un proportion comparable de répondants (45 %) estiment d’ailleurs manquer de confiance à l’égard de leur situation financière.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la santé financière d’un employé « n’a rien à voir » avec le montant d’argent qu’il a dans ses comptes, explique Charles Guay, président et chef de la direction, Manuvie Québec.

« Une personne en bonne santé financière possède les connaissances nécessaires et a confiance dans sa capacité de faire un budget, de planifier sa retraite, de choisir ses placements et de gérer ses dettes ou ses assurances », dit-il. C’est ce que Manuvie qualifie de « bien-être financier ».

L’étude de Manuvie révèle aussi que le stress et l’inquiétude au sujet des questions financières sont des sentiments très répandus chez les travailleurs.

D’ailleurs, 70 % des Canadiens interrogés ont dit s’inquiéter souvent ou parfois de leur situation financière. Parmi les répondants qui affichaient peu de bien-être financier, cette proportion était de 85 %.

L’étude permet également de constater que 73 % des employés ayant une mauvaise santé financière générale ont obtenu de mauvais résultats en planification de la retraite; 63 % d’entre eux déclarent également que leurs finances constituent pour eux une source importante de stress.

La majorité des répondants qui affichent un degré élevé de bien-être financier ont obtenu de bons résultats pour la préparation de leur budget et de la gestion de l’endettement; 61 % ont obtenu une bonne note pour leur préparation à la retraite et 76 % ont obtenu une bonne note pour la gestion du stress.

L’étude a été réalisée en juillet 2015 par Environics Research Group, qui a interrogé 2004 Canadiens âgés de plus de 18 ans sur des questions portant sur la préparation de budget, la retraite, les placements, l’endettement, les protections et le stress.

La rédaction vous recommande :