La majorité des Québécois estime que les vacances sont nécessaires et même essentielles au bonheur, selon un sondage de TD Canada Trust.

Toutefois, 31 % des répondants au sondage ont affirmé ne pas prendre la totalité de leurs jours annuels de congé.

Pour une personne sur quatre (25 %), la principale raison pour ne pas prendre de vacances est qu’elle est trop occupée au travail, tandis que 19 % constatent que des problèmes imprévus qui surviennent à la dernière minute au travail ou des exigences professionnelles les empêchent de partir…

Quatorze pour cent (14 %) observe que le fait d’avoir trop à faire avant ou après leurs vacances fait en sorte que cela ne vaut pas la peine d’en prendre, et une personne sur dix avoue ne pas avoir les moyens de partir en vacances.

Une bonne planification est la clef

La TD souligne dans son communiqué qu’une bonne planification financière est la clef pour pouvoir profiter de ses vacances sans avoir de soucis financiers.

« Dans un contexte où nous devons répondre à divers besoins financiers et où nous travaillons très dur, il est important de ne pas perdre de vue la raison de ce travail acharné, ajoute Hellen Buttigieg, mentore personnelle et fondatrice de We Organize U.

Prendre des vacances n’est pas du temps ou de l’argent gaspillé, c’est un investissement dans notre santé, notre tranquillité d’esprit, nos relations et, à long terme, notre productivité. »

À lire également : Moins d’avantages sociaux, plus de vacances, affirment les employés des États-Unis