Photo : Igor Stevanovic / 123RF

Sept PME sur dix ont vu leurs primes d’assurance grimper depuis le début de l’année, ce qui vient gonfler leurs coûts d’exploitation alors qu’elles sont déjà dans une situation précaire à cause de la pandémie.

Selon le Baromètre des affaires publié en juillet par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), plus de la moitié (55 %) des chefs de PME ont indiqué que l’assurance était une contrainte majeure en matière de coûts, avant même les salaires, les taxes et les impôts.

L’augmentation des prims affecterait principalement le secteur des transports (87 %) et celui de l’hébergement et de la restauration (82 %).

« Bon nombre [d’entrepreneurs] disent que leurs primes explosent et qu’ils ont beaucoup de mal à trouver des primes d’assurance abordables, voire un assureur tout court », rapporte Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI.

C’est en effet le cas de 19 % des PME qui n’ont pas été en mesure de trouver un assureur qui accepte de leur offrir une couverture adaptée à leurs besoins, révèle un autre sondage mené en août.

RECOMMANDATIONS

La FCEI a formulé plusieurs recommandations lors de ses discussions avec le Bureau d’assurance du Canada, notamment :

  • s’assurer que toutes les entreprises ont accès à une couverture d’assurance abordable;
  • mettre en place des programmes d’aide pour réduire les primes d’assurance des PME dans le contexte de la réouverture;
  • fournir des renseignements opportuns aux clients d’assurances commerciales sur le renouvellement de leur police et les moyens de gérer au mieux les risques et les coûts d’assurance après des mois de confinement;
  • mettre à jour le Code des droits et des responsabilités du consommateur afin de prendre en compte la réalité du marché actuel.

De plus, elle demande à l’ensemble des gouvernements provinciaux d’accorder une immunité de responsabilité civile pendant la pandémie aux PME qui fournissent des services conformément aux directives de santé publique liées à la COVID-19. Certaines provinces l’ont déjà fait temporairement, la FCEI suggère à toutes les autres de suivre le mouvement.

« Il est important de trouver des solutions à court et long terme pour que les PME aient toutes la possibilité de souscrire une police d’assurance commerciale abordable. Nous sommes prêts à travailler avec l’industrie de l’assurance et les gouvernements pour mettre au point des mesures qui répondent à cet objectif », conclut M. Guénette.