Quel entrepreneur dont le succès repose sur la rétention des talents ne voudrait pas savoir si ceux-ci ont passé une bonne journée? Comment savoir si l’employé se sent écouté, ou si sa conciliation travail-vie privée lui plaît toujours? Une nouvelle méthode de sondage en temps réel vise à mesurer l’indice de satisfaction des employés, une méthode à des années-lumière des sondages annuels, rapporte Canadian Business.

Ces sondages éclair gagneraient en popularité auprès des PME, selon Simon De Baene, directeur général de Gsoft, une entreprise montréalaise qui offre ce type de service avec sa division Officevibe. Selon lui, dans un milieu hautement concurrentiel, il importe de connaître le degré de satisfaction des employés sur une base régulière.

« Une fois passée l’étape où les effectifs travaillent en petit groupe et où votre entreprise compte 50 ou 100 employés, il est facile de perdre le contact avec les réalités vécues par les employés », croit M. De Baene.

Un modèle d’affaires moderne

Plusieurs autres entreprises se sont également lancées dans ce secteur d’activité, dont Plasticity, Know Your Company, TinyPulse, Waggl, Niko Niko. Leur modèle d’affaires est similaire : les sondages sont effectués mensuellement et recueillis par courriel ou application mobile, selon des frais préétablis.

Si Officevibe demande 50 $ par mois pour les entreprises de moins de 50 employés et 400 $ pour celles comptant 500 employés et plus, d’autres entreprises optent pour la création d’un système propriétaire. C’est le cas de la chaîne Nordstrom, dont le « baromètre d’humeur » (moodometer) permet à ses employés techniciens d’exprimer leur sentiment quotidien en cliquant sur l’un des cinq visages présentés, dont l’échelle émotionnelle se situe entre « excité » et « mécontent ».

Des données en temps réel

L’examen fréquent de données recueillies en temps réel permettrait aux entreprises d’apporter rapidement des changements qui, bien que discrets, peuvent contribuer à la motivation et à la rétention des ressources de l’entreprise.

« Il est possible de faire un petit test et d’en constater les effets concrètement, note Jacob Shrirar, directeur, satisfaction de la clientèle à Officevibe. C’est un outil rapide, conçu dans le but de pouvoir être répété plusieurs fois, qui indique comme tout le monde pense à un instant donné. »

Évidemment, mentionne l’article, ce type d’outil ne doit être utilisé que dans un contexte où la direction désire réellement connaître ces résultats et apporter des changements.

La rédaction vous recommande :