Facebook fait maintenant partie de notre quotidien – même au boulot. Plusieurs personnes n’hésitent d’ailleurs pas à ajouter leurs collègues à leurs réseaux sociaux. Toutefois, ce n’est pas toujours une bonne idée, montre une nouvelle recherche menée par OfficeTeam.

La firme a effectué des entrevues téléphoniques avec 342 cadres supérieurs d’entreprises canadiennes, et a constaté que la majorité d’entre eux n’étaient pas à l’aise de recevoir des demandes d’amitié de leurs patrons (71 %) ou des employés qu’ils supervisent (66 %). De plus, 50 % des cadres sondés ont affirmé qu’ils préféraient ne pas être amis avec leurs collègues sur Facebook.

« Les gens ont des niveaux de confort différents au sujet des médias sociaux, alors la règle de base, c’est de ne pas bombarder ses collègues de demandes d’amitié, dit Robert Hosking, directeur général d’OfficeTeam. En plus de faire preuve de sélectivité quant à vos contacts en ligne, vous devriez toujours être prudent lorsque vous publiez des informations. Vous ne voulez pas mal paraître à cause de ce qu’affiche votre page Facebook ou autre. »

Malgré tout, ajouter des collègues sur Facebook peut se faire, à condition de procéder avec précaution. La firme offre cinq conseils à cet égard :

  1. Laissez votre patron ou vos supérieurs faire le premier pas. Si c’est vous qui faites la demande d’amitié, vous pourriez créer une situation embarrassante.
  2. Vérifiez si vos collègues ont d’autres employés dans leurs réseaux sociaux avant de leur faire une demande d’amitié. S’ils sont amis avec les employés qui sont aussi des amis dans la vraie vie, peut-être n’aimeront-ils pas ajouter des collègues dont ils ne sont pas proches.
  3. Lorsque vous n’êtes pas certain, demandez à vos collègues s’ils sont du genre à ajouter d’autres collègues sur Facebook. Ainsi vous aurez un bon indice.
  4. Révisez votre profil et assurez-vous que rien qui n’y paraît puisse nuire à votre image professionnelle. Il n’est pas nécessaire que vos collègues voient vos photos de vacances à la plage, les résultats des quiz auxquels vous participez et les scores aux jeux qui vous occupent.
  5. Vous n’êtes pas obligé de tout partager avec vos collègues. Si vous avez peur de froisser quelqu’un en refusant sa demande d’amitié, acceptez-la et utilisez les paramètres de confidentialité et les listes pour contrôler qui voit quoi.