Votre client gère une entreprise en forte croissance et le moment de faire une ronde de financement est venu? S’il souhaite ouvrir son capital-action, un nouveau programme pourrait lui donner accès à des investisseurs de l’extérieur de très haut calibre, peut-on lire dans le Financial Post.

AngelList, une firme de San Francisco, s’est donné pour mission de jumeler les startups et les anges investisseurs. En mars dernier, elle a démarré AngelList Canada, sous la direction de l’entrepreneur torontois Alex Norman. Voici qu’AngelList Canada lance Intros for Canada, un processus de vérification visant à mettre en lien des entrepreneurs qualifiés avec un groupe de neuf anges financiers, dont Ryan Holmes, fondateur de Hootsuite, ou encore Daniel Debow, cofondateur de Rypple et de Workbrain.

Le groupe comprend aussi des investisseurs américains tels Tikhon Bernstam, cofondateur de Parse et de Scirbd, Tom Williams, PDG et fondateur de BetterCompany, et l’entrepreneur en série Naval Ravikant, cofondateur d’AngelList.

LE CHEMIN VERS LES ANGES

Règle générale, les fondateurs de startup n’ont pas accès à des investisseurs de ce calibre. Ces derniers visent surtout des entreprises qui ont démontré une certaine viabilité et en sont à une deuxième ou troisième ronde de financement. D’autant plus que les anges financiers espèrent un rendement d’au moins dix fois leur mise initiale. Mais AngelList Canada ouvrira le chemin, notamment en recrutant d’autres investisseurs, qui évalueront le potentiel des jeunes pousses. Celles qui seront proposées aux investisseurs de haut calibre auront donc déjà démontré leur potentiel.

Pour les entrepreneurs, le jeu en vaut la chandelle, car les anges n’apportent pas que de l’argent. Ils fournissent aussi un réseau de contacts, des conseils et l’expertise d’entrepreneurs chevronnés.

UN SPRINT

La date limite pour présenter sa candidature à Intros for Canada est le 30 août 2017. Mieux vaut donc s’y mettre sans tarder! Une nouvelle vague de recrutement devrait se dérouler de nouveau à l’automne.

Les entreprises visées par le programme doivent être capable de démontrer qu’elle pourront atteindre au moins 100 millions de dollars de revenus annuels. Avoir une équipe composée de gens qui ont déjà quelques réalisations derrière la cravate est un gros atout, tout comme le fait d’avoir déjà un produit à offrir et qu’un réel intérêt du marché ait été démontré.

Vos clients oseront-ils tenter leur chance?

La rédaction vous recommande :