Photo : ra2studio / 123RF

Les défis s’accumulent dans une industrie de l’assurance confrontée au ralentissement de ses volumes et de ses marges. Mais des pistes restent à explorer pour faire face.

La création de valeur aura rarement été aussi complexe à mener qu’au cours de la période actuelle.

Pourtant, les acteurs de la distribution d’assurance disposent de leviers qu’ils peuvent actionner pour redonner de l’élan à leur proposition de valeur, indique le rapport 2022 de la firme McKinsey sur l’industrie de l’assurance.

Cette industrie fait face à des vents contraires, qui freinent la création de valeur. La faiblesse persistante des taux d’intérêt exerce une pression à la baisse sur les marges de l’assurance-vie. La transparence des frais attise la concurrence et la pression sur les tarifs. La croissance de la demande demeure à un niveau modeste.

Cependant, des opportunités émergent. C’est particulièrement le cas en matière de distribution des produits d’assurance. Les firmes de technologie des assurances apportent des améliorations à l’expérience client dans le canal de la vente en ligne. Cela vient remettre en question l’approche traditionnelle, mais il s’agit aussi d’étendre l’accès global de la clientèle aux produits d’assurance.

Au cours de la décennie écoulée, les courtiers ont accru leur rôle dans la distribution. De manière générale, les intermédiaires semblent avoir un bel avenir devant eux, puisqu’ils captent la relation directe avec le client.

Face à l’ensemble de ces défis, l’industrie de l’assurance peut miser sur plusieurs possibilités pour créer davantage de valeur, selon McKinsey. Elle pourrait ainsi:

  • intégrer les considérations ESG dans le modèle d’affaires : réfléchir à un moyen pour les mettre au centre du processus de distribution.
  • développer les propositions sur les risques peu couverts : l’évolution des risques tout au long de la vie représente des opportunités pour la distribution d’assurance.
  • améliorer et personnaliser l’engagement et l’expérience du client : celui-ci a développé de nouveaux comportements, ce qui appelle des changements dans la distribution d’assurance. Le canal numérique est devenu un moyen comme un autre de distribution. Or, le client s’attend à vivre une expérience agréable, que cela se passe en ligne ou hors ligne.
  • tisser des liens avec les firmes de technologie des assurances : des écosystèmes numériques sont en cours de développement. Les conseillers ne peuvent pas demeurer à l’écart. Ils doivent se tenir informés, et même chercher à tisser des liens avec ces écosystèmes afin d’être les partenaires experts qui demeurent les seuls en contact physique avec le client.
  • revoir leur modèle d’affaires: les firmes de distribution d’assurance doivent s’adapter à la nouvelle donne technologique et maintenir des avantages concurrentiels comparativement aux firmes technologiques. Cela passe par l’ajout de capacités d’analyse des données, et par la modernisation des plateformes technologiques.
  • revoir la productivité: les dépenses structurelles doivent être analysées en détail afin que les efforts précédents puissent déboucher directement sur une augmentation nette de valeur.
  • réimaginer la culture d’entreprise pour fidéliser et attirer les talents: la pandémie a transformé les attentes des employés, ouvrant la possibilité de proposer un modèle de fonctionnement plus efficace… et plus adapté aux aspirations de la main-d’œuvre.