Photo : 123RF

Un rapport sur les effets de la pandémie de la COVID-19 sur l’industrie canadienne de l’assurance, publié par l’Institut canadien des actuaires (ICA), démontre que le nombre de sinistres déclarés en assurances individuelles a connu une augmentation depuis avril 2020.

Les écarts remarqués concernent particulièrement le segment de l’assurance individuelle dont le nombre total d’expositions a augmenté de près de 120 000 en 2020. Le segment d’assurance collective a sensiblement connu la même tendance en 2020, en comparaison à 2019, une conséquence directe de la cible démographique de ce genre de couverture, selon l’ICA.

« De façon générale, l’assurance collective vise une population plus jeune, dont les membres sont généralement en meilleure santé lorsqu’ils travaillent de façon active, explique le rapport. C’est peut-être pour cette raison que l’impact de la COVID-19 était plus important en assurance individuelle qu’en assurance collective. »

Le rapport indique que, pour l’assurance individuelle, le pourcentage de sinistres attribuables à la COVID-19 a atteint un sommet de 12,34 % en avril, avant de baisser à un niveau de 3,53% en juin.

« Même si l’impact de la COVID-19 sur les décès s’est atténué au cours des derniers mois, il est important de continuer à suivre les données mensuelles agrégées de l’industrie canadienne de l’assurance, alors que le pays entre dans une deuxième vague. L’ICA poursuivra la collecte de données et les mises à jour au fil des tendances », conclut le rapport.