(25-07-2006)Le Groupe de Fonds Guardian(GGOF)vient de lancer son nouveau produit de répartition de l’actif, le programme Solutions GGOF, qui propose cinq portefeuilles diversifiés comprenant chacun entre cinq et neuf fonds sous-jacents.


« Pour les conseillers, Solutions GGOF est un produit extrêmement simple à positionner et à expliquer. Il leur permet de segmenter leur offre de service et de s’assurer que tous les clients reçoivent un service de haute qualité, et de débloquer du temps pour développer leur entreprise », explique John Boeckh, vice-président principal du marketing au Groupe de Fonds Guardian. Pour le président du conseil et chef de la direction de GGOF, Harold Hillier, ce nouveau programme simplifie la vie des investisseurs, qui pourront choisir l’un des cinq portefeuilles: Solution revenu GGOF, Solution prudence GGOF, Solution équilibrée GGOF, Solution croissance GGOF et Solution croissance dynamique GGOF. « Les investisseurs disposent d’un vaste choix de produits de placement. C’est un avantage, mais aussi un inconvénient, dans la mesure où ils ont parfois du mal à s’y retrouver et à faire le bon choix. Solutions GGOF offre aux clients une solution de placement personnalisée et complète qui se caractérise par sa simplicité. »

Le placement minimum est de 500 $ et il n’y a aucun frais supplémentaires à ceux associés aux fonds sous-jacents.

Manchettes Dans Placement

Comment intégrer les FNB à un modèle de gestion hybride

Des spécialistes partagent leurs trucs pour optimiser l’utilisation des fonds.

Offrir FNB et valeur ajoutée

Des idées pour vous démarquer si vous êtes passé à la gestion passive.

Ce que les investisseurs de FNB ont de spécial

Et pourquoi vous devriez vous en préoccuper.

Fidelity se lance à fond dans les cryptomonnaies

L’engouement prend de l’ampleur.

Grands titres

Combien coûteront les réformes axées sur les clients?

Deux associations s'expriment quant aux changements.

Qu’attendre du nouveau ministre des Finances?

Éric Girard, un ancien de la Banque Nationale, doit protéger la profession de conseiller, estime Flavio Vani.

3 façons de présenter le risque

Il est possible de modifier l’approche des clients prudents.

Les banques ont tardé à prendre le virage numérique

« Nous avons ignoré l’expérience client », se désole l’une d’elles.