Les parents devraient profiter des améliorations que le fédéral a apportées aux régimes enregistrés d’épargne-études (REEE) pour aider leurs enfants à financer leurs études postsecondaires, conseille la BanqueCIBC.

Elle souligne quatre modifications récentes qui rendent les REEE «vraiment plus intéressants».

* La suppression, l’an dernier, du plafond annuel de cotisation (soit 4000$ par enfant par année). Cela permet aux parents de cotiser le plus possible (en respectant le plafond à vie de 50000$) en vue des études de leurs enfants en tirant profit de primes ou de gains inattendus.
* Le plafond de cotisation à vie est passé de 42000$ à 50000$. À un taux composé de 5% sur 25ans, cette hausse des droits de cotisation de 8000$ pourrait faire croître de 20000$ la valeur des fonds destinés aux études postsecondaires.
* La période de cotisation est passée de 21ans à 31ans, et le REEE peut rester ouvert pendant 35ans au lieu de 25ans.
* La bonification de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE). Le plafond annuel a augmenté de 500$ par bénéficiaire, soit 20% d’une cotisation de 2500$.

«Le retour en classe a certainement rappelé à de nombreux parents ce que coûtent les études postsecondaires d’un enfant. Même si ces frais ne diminueront probablement pas, des changements apportés récemment au régime enregistré d’épargne-études permettront aux parents d’avoir moins de soucis», a indiqué la CIBC.