Romolo Tavani / 123RF

Face à une pandémie mondiale, les investissements environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont généralement surperformé en 2020, ce qui pourrait finalement briser la dernière ligne de résistance des investisseurs et des gestionnaires d’actifs, estime l’agence de notation Moody’s Investors Service dans un nouveau rapport.

L’agence note que les produits ESG ont été l’une des catégories d’investissement les plus performantes des dernières années, ouvrant la voie à une croissance continue.

En particulier, Moody’s souligne la forte performance de cette catégorie d’investissement en 2020. Cette performance « pourrait éliminer ce qui a été un obstacle important à l’adoption généralisée des ESG par les investisseurs de détail – à savoir, la crainte que ces investissements exigent des investisseurs qu’ils sacrifient des rendements potentiels… ».

Déjà, la demande d’investissements ESG est en hausse parmi les investisseurs particuliers et institutionnels, constate l’agence ; notant que les forts flux dans la catégorie en 2020 « indiquent que les investisseurs pourraient déjà être moins inquiets de tout sacrifice supposé dans les rendements ».

Dans le même temps, l’agence de notation a indiqué que 2020 « a marqué une année de rupture pour la performance des investissements ESG ».

De plus, les investissements ESG devraient également bénéficier de la nouvelle administration américaine et de son changement de politique sur les questions environnementales – y compris sa décision de réintégrer l’Accord de Paris sur le climat, d’inverser les récents reculs des règles environnementales et de donner la priorité à la croissance des énergies propres.

Pour le secteur américain de la gestion d’actifs, les stratégies ESG seront un « moteur clé » de la croissance organique des actifs en 2021, estime l’agence de notation.

« Nous espérons que le développement des produits ESG restera un objectif clé pour les gestionnaires d’actifs », a-t-elle conclu.