Homme d'affaire tenant une valise contenant de l'argent.
Photo : Ion Chiosea / 123RF

Au moment d’imaginer la prochaine crise financière, les conseillers sont nombreux à  affirmer que ce sera le moment de faire l’acquisition d’actions bon marché. Mais ce n’est pas si simple…

Cela pourrait être une bonne idée de profiter d’une crise boursière pour acheter des actions à rabais. Mais c’est prendre le risque de tomber dans un « piège de valeur », souligne Morningstar.

LIRE AUSSI : Trop tard pour les actions à bon marché?

L’investisseur devrait donc s’assurer que les actions convoitées ne figurent pas dans les situations suivantes :

  • Un changement profond

C’est le cas lorsque l’entreprise s’adresse à une population vieillissante. Aussi, l’entreprise peut être sur un marché en déclin structurel, ou victime d’un changement technologique qui la condamne.

  • Un endettement étouffant

Quand la valeur d’une action diminue, la dette de l’entreprise augmente comparativement au capital. La dégradation de ses ratios peut alors entraîner l’entreprise vers un étouffement.

  • Une trésorerie mal utilisée

Cette situation est celle où l’entreprise investit massivement sans disposer de la trésorerie nécessaire à ses projets. La valeur de l’entreprise tend alors à diminuer.

  • Des actions encore trop coûteuses

Oui, une baisse du prix des actions permet de les acquérir pour moins cher… Mais peut-être est-ce encore trop cher! Si l’investisseur convoite une action très coûteuse, et qu’il l’achète à un prix modérément coûteux, ce n’est peut-être pas une si bonne affaire…

Lorsque l’investisseur se trouve pris dans un de ces « pièges de valeur », il devrait considérer la possibilité de sortir de son placement avant que ce soit pire…