Épargne, monnaie
Photo : Andriy Popov / 123RF

Malgré le contexte incertain lié à la pandémie, 53 % des Canadiens disent avoir versé le montant auquel ils s’attendaient cette année, selon les résultats du sondage annuel de BMO sur le CELI.

Bien qu’il s’agisse d’une légère baisse par rapport à 2019 (58 %), il faut signaler que 68 % des Canadiens déclarent maintenant détenir un CELI. De fait, sur une période de cinq ans, la popularité des CELI a augmenté de plus de 23 %. Cette année, les milléniaux et les Canadiens de plus de 55 ans sont les plus susceptibles d’avoir un CELI (72 %).

« Malgré une année aussi difficile, il est encourageant de voir que les Canadiens sont résilients en matière d’épargne, a déclaré Nicole Ow, chef, Placements à terme, BMO Banque de Montréal.

Ainsi, les Canadiens détiennent 30 921 $ en moyenne, dans leur CELI, ce qui représente une hausse de plus de 9 % par rapport à 2019.

« Avec un niveau d’épargne plus élevé, les investisseurs se tournent vers des options comme le CELI – une solution souple de placement et d’épargne. Si une chose doit être retenue, c’est que 2020 a souligné l’importance de maintenir un plan d’épargne afin de se constituer des fonds pour les jours de pluie ou d’investir pour des objectifs à plus long terme, et le CELI est le bon véhicule pour ces divers scénarios », a ajouté Nicole Ow.

Pour les Canadiens qui ont un CELI, les liquidités constituent le principal placement – 38 % du CELI – suivies des fonds d’investissement et des actions à 23 % et 18 % respectivement, selon le sondage.

Ce sont les investisseurs de l’Atlantique qui ont la plus forte proportion de liquidités dans leur CELI, soit 47 %. Le Québec et l’Alberta suivent de près, les investisseurs des deux provinces ayant 40 % de leur CELI en espèces.

Il appert que les investisseurs ignorent souvent ce qui peut être inclus dans un CELI. Près d’un quart (24 %) des Canadiens ont en effet indiqué ne pas savoir quels placements sont admissibles. De même, ils ne sont que 49 % des Canadiens à savoir qu’un compte CELI peut contenir à la fois des espèces et au moins un autre type de placement. Ainsi, un quart des Canadiens ont indiqué qu’ils ne savaient pas ce qui pouvait être inclus et 12 % croient qu’un CELI ne peut contenir que des espèces.

« Lors d’un investissement, il est important de vous assurer que vous tirez le maximum de l’argent investi, a ajouté Nicole Ow. Les investisseurs qui détiennent un CELI – en particulier les jeunes investisseurs qui ont un horizon temporel plus long pour une croissance libre d’impôt – devraient envisager de s’asseoir avec un conseiller ou un planificateur financier pour créer un plan sur mesure qui pourrait inclure des placements comme des CPG, des fonds d’investissement ou des FNB et les aider à atteindre leurs objectifs financiers. Le CELI peut être un excellent moyen de faire fructifier l’épargne pour des objectifs à court ou à long terme, mais il est important que l’argent cotisé fructifie pour l’investisseur. »