Avions de papier blancs et un rouge.
Photo : costasz / 123RF

À première vue, les fonds communs de placement et les fonds négociés en Bourse n’ont rien de bien différent. Il s’agit dans les deux cas de structures de placement gérées qui permettent d’investir simplement dans une multitude de titres. Plusieurs éléments distinguent toutefois les FCP et les FNB, et vos clients ont sans doute de la difficulté à faire la différence. Voici quelques notions de base à leur expliquer.

NÉGOCIATION

Voici RBC iShares

Vous trouverez désormais tous les types de FNB en un seul endroit.

Il faut le voir pour le croire!

Les épargnants qui placent leur argent dans un fonds commun deviennent porteurs de parts du fond. Les revenus, charges, gains et pertes sont partagés proportionnellement parmi les porteurs de parts par le gestionnaire du fonds. Autrement dit, les investisseurs achètent directement leurs parts auprès de la société qui gère le fonds. Les opérations de vente et d’achat sont effectuées une fois par jour (en fin de journée) à la valeur liquidative de clôture du fonds.

Les FNB, de leur côté, sont achetés directement en Bourse, de la même manière qu’une action individuelle. Ainsi, ils peuvent être achetés et vendus à n’importe quel moment lorsque les marchés boursiers sont ouverts.

STYLE DE GESTION

Il est vrai que la plupart des fonds communs de placement sont gérés activement, alors que la très grande majorité des FNB ont recours à la gestion passive. Toutefois, cette seule caractéristique ne permet pas de distinguer les deux types de produits. Il existe de nombreux fonds communs indiciels, tandis que la popularité des FNB à gestion active grandit sans cesse.

TRANSPARENCE

Les investisseurs qui veulent savoir quotidiennement la composition exacte du fonds dans lequel ils investissent apprécient la grande transparence des FNB. Les gestionnaires de fonds communs, eux, ne communiquent la composition de leur portefeuille que deux fois par année en général, indique Desjardins Courtage en ligne.

FRAIS DE GESTION

Comme la plupart des FNB adoptent une stratégie indicielle, ils affichent généralement des ratios de frais de gestion plus bas que les fonds communs. Comme toujours, il convient de prendre connaissance des frais de gestion avant d’investir dans un produit financier. Il est également à noter que la grande majorité des FNB ne comportent aucune commission de suivi pour les conseillers, contrairement aux FCP.

SOUSCRIPTON MINIMALE

Dans le cas d’un fonds commun de placement, la souscription minimale est fixe et déterminée par la société qui gère le fonds. Dans un FNB, la souscription minimale correspond à la valeur d’une part du fonds, qui varie selon les aléas de la Bourse. Tout comme les actions, les parts de FNB doivent être achetés entières.

STRATÉGIES D’INVESTISSEMENT

Moins réglementés que les fonds communs, les FNB autorisent une plus grande gamme de stratégies de placement et de négociation, telles que les ventes à découvert, les ordres à cours limité, la possibilité d’achat sur marge et le recours à l’effet de levier.

RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

La plupart des fonds communs donnent la possibilité aux porteurs de parts de réinvestir automatiquement les dividendes versés dans l’achat de parts supplémentaires. Cela permet aux investisseurs de profiter de la capitalisation des distributions. Seuls certains FNB font de même, et les parts doivent être acquises en entier. La plupart des fonds communs offrent également des plans de souscriptions préautorisées et des plans de retraits systématiques, des caractéristiques plutôt rares du côté des FNB.