Photo : Setsiri Silapasuwanchai / 123RF

Les conseillers en services financiers privilégient de plus en plus les fonds négociés en Bourse comme moyen d’accroître le rendement ou de générer davantage de revenus pour leurs clients, selon un récent sondage de FTSE Russell.

Mené auprès de quelque 81 conseillers canadiens, ainsi que des professionnels américains et anglais, celui-ci a porté sur la manière dont ils utilisent des produits d’investissement basés sur un indice bêta intelligent. Et il a révélé que l’objectif d’« accroître le rendement ou de générer plus de revenus » était la seconde principale raison qui les avaient incités à choisir ce genre de FNB, juste derrière le désir « d’améliorer et de diversifier » leurs portefeuilles.

À noter que les trois grandes raisons invoquées par les professionnels du secteur pour avoir sélectionné ce type de fonds étaient la performance, la transparence et le coût.

APPROCHES INDICIELLES DE PLACEMENT

Lorsque les sondeurs ont comparé les rendements des dividendes relatifs au cours des cinq dernières années pour l’indice FTSE Developed ex North America High Dividend Yield (composé d’actions de FTSE Developed ex North America), l’indice mesurant le rendement en dividendes a affiché des performances plus élevées au fil du temps que son homologue de base.

« Notre enquête d’opinion prouve que les conseillers en services financiers canadiens se tournent de plus en plus vers des approches indicielles de placement pour remplir un large éventail d’objectifs d’investissements. Générer un revenu ou un rendement à partir de sources extérieures à l’Amérique du Nord est certainement l’un des cas où le fait de recourir à un FNB indiciel peut aider à atteindre ce but de manière efficace », affirme Rolf Agather, directeur général, Recherche sur les indices nord-américains à FTSE Russell.

« Avec ce sondage, nous constatons que les investisseurs canadiens évaluent en priorité les options de revenu d’actions à faible coût, mondiales et bien diversifiées. Et l’historique des rendements montre qu’un FNB indiciel concernant des compagnies qui offrent des dividendes élevés au sein d’un portefeuille diversifié de marchés internationaux développés hors Amérique du Nord peut contribuer à fournir des solutions répondant aux attentes des investisseurs et des conseillers », ajoute Tim Huver, chef de produit à Placements Vanguard Canada.