Graphique boursier
Photo : champc / istockphoto

Au Canada, l’actif des fonds négociés en Bourse (FNB) a augmenté deux fois plus vite que celui des fonds communs de placement en 2019, selon le plus récent rapport de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC). 

Grâce à de bonnes ventes et à l’excellente tenue du marché boursier, ces deux produits financiers ont vu leur actif augmenter en 2019 de 15 % pour les fonds communs de placement et de 31 % pour les FNB. Il y a tout de même encore huit fois plus d’actif dans les fonds communs de placement que dans les FNB. Les premiers détiennent 1,6 billion de dollars, contre 205 milliards de dollars pour les seconds. 

L’actif des deux catégories a par ailleurs bondi depuis 10 ans. Les fonds communs se sont engraissés de 852 milliards de dollars durant cette période, pendant que les FNB engrangeaient 167 milliards de dollars supplémentaires. 

En 2019, les ventes nettes de fonds communs ont totalisées 16,9 milliards de dollars, alors qu’elles flirtaient avec le zéro l’an dernier. Les ventes nettes de FNB, elles, ont atteint 27,9 milliards de dollars cette année, contre 20 milliards l’an dernier. 

42 NOUVEAUX FONDS COMMUNS

Les investisseurs avaient par ailleurs accès à 42 fonds communs de placement de plus à la fin de 2019 qu’en 2018, pour un total de 3 946 fonds. Onze firmes de plus offrent cet outil d’investissement, pour un total de 121. Il s’agit de la plus forte croissance en 10 ans. Selon l’IFIC, elle  peut être attribuée en large partie à des nouvelles firmes offrant des fonds alternatifs liquides. Depuis janvier 2019, de tels fonds sont admissibles à une offre avec prospectus.

MANUFACTURIERS DE FNB EN HAUSSE

L’explosion des FNB se remarque aussi du côté du nombre de manufacturiers qui en offrent. Ceux-ci sont passés de quatre en 2010 à 36 en 2019. Il y en a déjà deux fois plus qu’il y a trois ans. La plupart des manufacturiers vendent les deux sortes de produits financiers. Selon l’IFIC, 14 des 20 plus grandes compagnies de fonds communs de placement fournissent aussi des FNB.

En 2019, 84 nouveaux FNB ont par ailleurs été amenés sur le marché, portant le total à 746. La moitié des FNB offerts au Canada existent depuis quatre ans ou moins.

LES FONDS COMMUNS ÉQUILIBRÉS DOMINENT

Les fonds communs de placement équilibrés continuent de dominer le marché. Ils représentent la moitié du total de ces fonds. Les fonds d’actions comptent pour 33 % et les fonds d’obligations, pour 13 %. Les fonds spécialisés (2 %) et les fonds des marchés monétaires (2 %) complètent l’offre.

Le portrait est bien différent du côté des FNB, dont 62 % sont des fonds d’actions et 32 % des fonds d’obligations. Ces derniers connaissent toutefois la plus forte progression parmi les FNB. Leur part du total de cette catégorie d’actifs a doublé en 10 ans.

Les fonds équilibrés ne représentent que 2 % du total, comme les fonds spécialisés et ceux des marchés monétaires. Pour mettre les choses en perspective, il faut savoir que les « fonds de FNB », qui constituent les fonds équilibrés, ne sont arrivés sur le marché qu’en 2018.

Il sera intéressant de voir si les FNB continueront de rogner des parts aux fonds communs de placement au cours des prochaines années, en particulier si les marchés boursiers prennent une tournure plus négative.