Photo : stylephotographs / 123RF

Les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) exercent un fort attrait auprès des plus jeunes comme des têtes blanches, démontre une nouvelle recherche du C.D. Howe Institute.

Cette dernière fait ressortir que la « croissance phénoménale » de cet outil d’épargne et de placement se produit en partie aux dépens des REER.

À l’échelle canadienne en 2016, dernière année de statistiques disponibles, environ 55 G$ ont été versés dans des CELI, comparativement à 42 G$ dans des REER.

« Les cotisations annuelles au CELI dépassent celles des REER depuis 2013. Il en va de même des cotisations nettes des retraits, où la valeur annuelle des cotisations nettes au CELI dépasse également celle des REER », signale la note de recherche signée par Alexandre Laurin, directeur de recherche au C.D. Howe.

Et les plus jeunes en sont particulièrement friands. « À l’heure actuelle, une personne sur deux âgée de 25 à 34 ans détient un CELI, ce qui est presque autant que la catégorie des 65 ans et plus – la catégorie d’âge la plus intéressée –, avec une proportion de 57 %. En 2016, les cotisants de 20 à 29 ans ont versé en moyenne quelque 4 600 $ à un CELI, comparativement à environ 3 500 $ à un REER. »

Lire la suite sur finance-investissement.com