Piles de monnaie qui vont en croissant sur fond de graphique financier.
Photo : ipopba / iStock

Selon un sondage de Hardbacon, une application de finances personnelles, un Québécois sur quatre a des cryptomonnaies dans son portefeuille, incluant le bitcoin (80 %) et l’ethereum (69 %).

Même s’ils en achètent, très peu d’investisseurs (moins de 1 %) estiment que le bitcoin est un placement sûr, comparativement à 12 % pour les actions et 85,5 % pour les obligations gouvernementales.

Les actions-mèmes ont aussi trouvé preneur auprès de 8,9 % de Québécois. La plus forte proportion d’acheteurs (17 %) se retrouve chez les 25-44 ans qui ont investi dans ces actions très volatiles (rappelez-vous la saga Gamestop ou AMC) au cours des 12 derniers mois alors que 12 % en possèdent déjà dans leur portefeuille.

« Pendant la pandémie, les investisseurs de détail se sont révélés être sous-estimés par les professionnels. Les prix des actions d’une société en faillite (Hertz) et d’un détaillant mourant (GameStop) ont grimpé de façon spectaculaire. La même dynamique était en jeu avec la montée des cryptomonnaies. Étant donné que de nombreux Québécois utilisent déjà Hardbacon pour prendre des décisions financières, nous avons effectué un sondage pour demander aux Québécois quelle était leur position sur ces tendances de placement », explique Julien Brault, PDG de Hardbacon.

Questionnés sur la marque qui les met le plus en confiance en matière d’investissement, c’est Desjardins qui est ressortie au premier rang (20,3 % des répondants).

Les fintechs ont la cote auprès des jeunes investisseurs. Chez les 25-44 ans, c’est Wealthsimple (21 %) qui suscite la plus grande confiance, devant Desjardins (19 %).