Photo : Maksym Yemelyanov / 123RF

Nouvelle révélation pour le moins étrange dans l’affaire QuadrigaCX : le contrôleur nommé par les tribunaux pour rechercher les 260 M$ appartenant aux clients de la plateforme a découvert la semaine dernière 900 000 $ de cryptomonnaies… mais la moitié lui a filé entre les doigts.

Dans le premier rapport qu’elle a déposé après avoir été nommée contrôleur, la firme Ernst and Young a indiqué que QuadrigaCX détenait 902 743 $ en bitcoin, litecoin et ether dans des portefeuilles accessibles en ligne, rapporte La Presse Canadienne. Le 6 février dernier, la moitié de cette somme s’est toutefois volatilisée.

LIRE AUSSI | Le bitcoin pourrait devenir plus accessible

Selon le rapport, QuadrigaCX aurait transféré « par inadvertance » 103 bitcoins d’une valeur totale de 468 675 $ dans ce que l’on appelle des « portefeuilles froids » auxquels la société n’aurait plus accès. Ces portefeuilles froids se trouveraient sur des périphériques de stockage hors ligne cryptés. Il est pratiquement impossible de les pirater.

Rappelons que le chef de la direction de QuadrigaCX est décédé subitement le 9 décembre dernier lors d’un voyage en Inde. Sa veuve, Jennifer Robertson, a déclaré que le résident de la Nouvelle-Écosse âgé de 30 ans était la seule personne à avoir accès à l’ordinateur portable et aux clés numériques des portefeuilles censés contenir les cryptomonnaies manquantes. Plus de 115 000 investisseurs pourraient perdre leur argent.