Comme l’indique le proverbe « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », nous mettons parfois de côté nos besoins et ceux de nos proches pour satisfaire ceux des autres.

Par exemple, en tant que conseiller, vous avez sans doute aidé de nombreux propriétaires d’entreprise à planifier leur relève… mais qu’en est-il de la vôtre?

Si vous vous concentrez actuellement sur le développement de vos affaires ou si vous avez moins de 50 ans, votre stratégie de départ n’est probablement pas votre priorité (à juste titre). Toutefois, si vous avez passé de nombreuses années à bâtir une société de conseils prospère et que vous comptez travailler moins au cours des prochaines années, le temps est venu de mettre en place un plan pour passer le flambeau.

Voici 4 conseils pour établir un plan efficace.

Conseil no 1 – Déterminer votre objectif

Certains conseillers comptent travailler jusqu’à 80 ans et continuer de jouer un rôle dans leur entreprise, tandis que d’autres souhaitent passer à autre chose.

Une bonne planification nécessite une vision de votre objectif. Vous devez tenir compte de votre style de vie (endroit où vous voulez vivre et ce que vous souhaitez faire), de votre niveau d’engagement dans votre entreprise (le cas échéant) et des ressources (humaines et technologiques) nécessaires.

En sachant ce que vous essayez d’accomplir, vous pourrez définir votre stratégie et les meilleures façons d’atteindre votre objectif.

Conseil no 2 – Demeurer réaliste

Les conseillers peuvent exercer leurs activités dans divers domaines, et certains de ces domaines offrent plus de souplesse sur le plan de la relève.

« Le secteur d’activité du conseiller – assurance, placements, ou les deux – est un facteur important à considérer », explique Wayne Miller, vice-président associé, développement stratégique des affaires. « Il est important de comprendre les diverses options qui s’appliquent à la situation unique du conseiller. »

Si vous travaillez au sein d’une grande entreprise, assurez-vous de comprendre les restrictions liées à la transition vers la retraite ou vers un modèle d’affaires différent. Si vous êtes un conseiller indépendant, consultez votre courtier ou votre agent général principal. Renseignez-vous sur les plans et les histoires de réussite d’autres conseillers. Avaient-ils un bassin de talents prometteurs prêts à intégrer leur entreprise et à ultimement prendre la relève?

Conseil no 3 – Établir un plan

Combiner les deux premiers conseils (objectif + réalisme) vous permet d’établir un plan qui vous convient et de continuer d’offrir un excellent service aux Clients.

Il n’existe pas de solution unique. Vous voulez peut-être partir à une date précise ou cesser graduellement vos activités. Vous pourriez vouloir agir comme formateur et mentor auprès de votre relève ou encore vendre au plus offrant. Vous aurez alors peut-être besoin de ceci :

  • Une évaluation : Un évaluateur professionnel (qui connaît bien l’industrie) peut vous aider à déterminer la valeur de votre entreprise et à trouver des occasions de la maximiser.
  • Un associé : Si vous comptez devenir un formateur ou un mentor, il n’est jamais trop tôt pour partir à la recherche de la perle rare. Le réseautage est la clé, alors n’hésitez pas à sonder le terrain.

Conseil no 4 – Consacrer assez de temps à l’exécution de votre plan

La planification et la mise en œuvre d’une solide stratégie de départ peuvent prendre des années. Prenez une longueur d’avance, car le chemin peut être semé d’embûches.

« Dans de nombreux cas, l’associé qui se prépare à reprendre les rênes de l’entreprise ne convient tout simplement pas », affirme M. Miller. « Vous devez choisir la bonne personne pour vous et vos Clients, mais vous n’y arriverez pas nécessairement du premier coup. »

Il est donc important d’amorcer la planification de la relève dès maintenant. Même si vous comptez passer le flambeau dans plusieurs années, il n’est jamais trop tôt pour commencer ce processus.

Pour en savoir plus :