Les progrès dans le domaine des technologies médicales continuent d’augmenter les chances de survivre à une maladie grave. Cependant, cette dernière entraîne des répercussions financières importantes pour les Clients et leurs proches.

Au fur et à mesure que les Clients vieillissent, le risque qu’ils souffrent d’un problème de santé majeur augmente. Dans le cas d’un couple dont l’âge moyen est de 45 ans, la probabilité que l’un des conjoints tombe gravement malade passe de 61,5 % avant l’âge de 70 ans à 90,7 % par la suite jusqu’à l’âge de 95 ans1. Aidez les Clients à comprendre les risques et les options qui s’offrent à eux pour qu’ils puissent garder le cap en ce qui concerne leurs objectifs de retraite.

QUESTIONS IMPORTANTES DES CLIENTS

Vous pouvez faire en sorte que les Clients prennent des décisions éclairées en discutant avec eux des questions clés qu’ils se posent au sujet de l’assurance maladies graves. Voici quelques sujets de discussion :

Prendre du temps pour se rétablir

Expliquez comment une longue absence au travail peut avoir des répercussions sur le revenu, le cheminement de carrière et le retour au travail. Comprendre l’impact d’une absence d’un an ou plus pour se rétablir peut aider les Clients à élaborer un plan de rétablissement qui répond à leurs besoins.

Traitements et soins

Il peut être difficile d’estimer les dépenses liées aux soins de santé, car elles dépendent de la maladie, de l’accessibilité aux options de traitement, de l’assurance maladie personnelle et des attentes en ce qui concerne les soins pendant le rétablissement. De nombreux frais pour les traitements médicaux et les dépenses liées au rétablissement ne sont pas pris en charge par les régimes provinciaux d’assurance maladie.

Autres frais

La période de rétablissement peut entraîner des coûts additionnels reliés à l’essence, à l’entretien de la voiture, au stationnement, à l’hébergement et à l’absence au travail pour l’accompagnateur ou l’aidant. Des problèmes de santé peuvent aussi forcer les Clients à prendre leur retraite plus tôt que prévu, et ce, avec une épargne moins importante que prévu. 

STRATÉGIES FINANCIÈRES CLÉS

Vous pouvez offrir aux Clients quelques options de stratégies financières pour les aider à se protéger en cas de maladie grave.

Autofinancement 

  • Les Clients mettent de l’argent de côté chaque année pour financer les objectifs liés au style de vie qu’ils souhaitent mener à la retraite. Le montant ainsi épargné couvrira une partie des coûts durant le rétablissement d’une maladie grave ou d’autres frais.
  • Il est possible que les Clients puissent faire face aux répercussions financières d’une maladie s’ils ont accumulé assez d’actif au moment de tomber malade.
  • Si une maladie grave survenait avant qu’un Client ait accumulé assez d’argent, ce dernier pourrait ne pas être en mesure de couvrir ses frais.

Partage du risque

  • Les Clients souscrivent une assurance maladies graves pour aider à couvrir le risque financier en cas de maladie grave durant la vie active ou au début de la retraite.
  • Ils autofinancent les coûts associés à la maladie si elle survient plus tard au cours de la retraite.
  • La perte de revenu (salaires et primes) estimée en raison de l’absence au travail pendant le rétablissement a un effet sur le montant d’assurance demandé par chaque Client.
  • Le remboursement des primes à la résiliation ou à l’expiration (RDPR/E) est offert si l’on n’a pas eu recours à l’assurance.

Transfert du risque

  • Les Clients souscrivent une assurance maladies graves viagère pour transférer le risque financier en cas de maladie grave, et ce, à tout âge.
  • Le montant de la couverture tient compte des coûts liés au rétablissement et de la hausse de ces coûts au cours des 40 à 50 prochaines années.
  • La protection est en vigueur pour la vie.
  • S’ils n’ont pas recours à leur assurance, les primes remboursables au titre de la garantie de remboursement des primes au décès (RDPD) seront versées au bénéficiaire à leur décès. 

CHOISIR LA MEILLEURE OPTION – VOICI SAMUEL ET ANITA

Samuel et Anita, tous deux âgés de 45 ans, ont commencé à planifier leur retraite et ont déjà épargné 40 000 $. Ils prévoient de verser la cotisation maximale au régime de retraite de leur employeur, à leur régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et à leur compte d’épargne libre d’impôt (CELI) pour financer leurs besoins de base à la retraite. Ils veulent aussi accumuler de l’épargne pour financer leurs objectifs liés au style de vie qu’ils souhaitent mener à la retraite. Avec l’aide de leur conseiller, ils évaluent leur risque d’être atteint d’une maladie grave qui pourrait compromettre la réalisation de leurs objectifs à la retraite et ils élaborent un plan.

Samuel et Anita ont quelques options parmi lesquelles choisir. Si Samuel reçoit un diagnostic de cancer à l’âge de 55 ans et qu’il lui faut trois ans pour se rétablir, le couple aura besoin de 140 000 $ pour couvrir les coûts liés à la maladie et au rétablissement de Samuel. Ces coûts peuvent être, par exemple, une perte de revenu, des soins de santé non couverts, des déplacements pour recevoir des traitements ou d’autres dépenses. Par la suite, Samuel et Anita reprendront leur stratégie de retraite*.

Autofinancement

Le couple verse 8 000 $ par année à leurs placements non enregistrés. À 55 ans, tous les versements sont suspendus et des retraits sont effectués durant les trois années du rétablissement de Samuel. Celui-ci a 58 ans au moment de la reprise du versement annuel de 8 000 $ aux placements non enregistrés. À l’âge de 70 ans, les placements non enregistrés de Samuel et d’Anita s’élèvent à 159 000 $2. Il est possible qu’aucune somme ne soit disponible en cas de maladie grave dans l’avenir.

Partage du risque

Samuel souscrit une AMG Sun Life T75 de 150 000 $ avec RDPD et RDPR/E à 65 ans et Anita souscrit une AMG Sun Life de 100 000 $ avec RDPD et RDPR/E à 65 ans. Leur prime annuelle totale est de 6 813 $, ce qui leur permet de verser 1 187 $ chaque année à des comptes non enregistrés. Grâce à l’assurance de Samuel, la prestation de 150 000 $ du contrat AMG Sun Life aide à couvrir ses dépenses pendant son rétablissement et Anita conserve son AMG Sun Life. Leur actif non enregistré demeure intact et s’accroît.

À l’âge de 65 ans, Anita résilie son contrat d’assurance et reçoit la valeur des primes remboursables, qui s’élève à 65 000 $. Leur actif non enregistré, y compris les primes remboursables, s’élève à 294 000 $ à l’âge de 70 ans et demeure à leur disposition en cas de maladie grave dans l’avenir ou pour payer leurs dépenses liées à leur style de vie à la retraite3. 

Transfert du risque

Samuel souscrit une AMG Sun Life à vie (T100) de 150 000 $ avec RDPD. Anita souscrit une AMG Sun Life à vie (T100) de 150 000 $ avec RDPD. Leur prime annuelle totale est de 6 564 $, ce qui leur permet de verser 1 436 $ chaque année à des comptes non enregistrés. Grâce à l’assurance de Samuel, la prestation de 150 000 $ du contrat AMG Sun Life aide à couvrir ses dépenses pendant son rétablissement. Anita conserve son AMG Sun Life4. Leur actif non enregistré demeure intact et s’accroît.

L’assurance maladies graves d’Anita demeure en vigueur. À son décès, les primes remboursables sont versées au bénéficiaire du RDPD, pourvu que le contrat soit en vigueur et qu’aucune prestation d’AMG n’ait été versée.

* Les stratégies financières que le conseiller présente à Samuel et à Anita reposent sur un solde d’actif non enregistré de départ de 40 000 $. Le taux de croissance avant impôt est de 5 % et le taux marginal d’imposition du couple est de 45 %.

L’ASSURANCE MALADIES GRAVES PEUT AIDER

Aidez les Clients à protéger leur actif. Parlez-leur des avantages de l’assurance maladies graves et accompagnez-les dans la poursuite de leurs objectifs de retraite. Voici des points importants à retenir :

  • L’assurance maladies graves contribue à protéger le plan financier des Clients contre les répercussions d’une maladie grave. Ceux-ci reçoivent une prestation en un seul versement qu’ils peuvent utiliser comme bon leur semble.
  • Grâce à l’assurance maladies graves, des retraits du portefeuille de placements pourraient ne pas être nécessaires et la somme non utilisée peut être ajoutée à l’épargne.
  • Les Clients peuvent personnaliser leur contrat en ajoutant des options de remboursement des primes.

Si vous avez des questions ou désirez en savoir plus sur l’AMG Sun Life, communiquez avec l’équipe de soutien aux ventes de produits d’assurance de la Financière Sun Life.

Voir aussi :



1 Données basées sur la Table de mortalité des retraités canadiens (publiée par l’Institut canadien des actuaires en 2014) et sur les Tables des taux d’incidence des maladies graves au Canada de 2008 (publiées par l’Institut canadien des actuaires en juillet 2012).
2 Financière Sun Life, Pensez-y… Entretien avec Samuel et Anita, 2017.
3 Financière Sun Life, Pensez-y… Entretien avec Samuel et Anita, 2017.
4 Financière Sun Life, Pensez-y… Entretien avec Samuel et Anita, 2017.