Introduction

Au Canada, près d’un enfant sur 27 âgé de moins de 15 ans est handicapé. Sans surprise, les familles d’enfants avec incapacités font face à des niveaux plus élevés de stress, de maladie et de tension conjugale… Quel effet cela a-t-il sur leurs finances? Bien entendu, cette situation entraîne des coûts supplémentaires, des traitements, des équipements subventionnés, etc. À long terme, les parents d’enfants souffrant de handicaps sévères doivent aussi épargner pour leur retraite et dans la mesure du possible accumuler un héritage qui permettra à l’enfant d’obtenir un soutien financier sa vie durant.

Cette étude de cas raconte l’histoire de Sophie et Marc, les parents dévoués d’Ariane, leur fille de 21 ans, atteinte de paralysie cérébrale sévère. Sophie et Marc sont propriétaires d’une quincaillerie à Saint-Georges, en Beauce. Ils ont acquis la société par actions, qui administre le commerce, du père de Sophie en 1978. Malgré leurs talents de gestionnaires, comme la plupart des entrepreneurs, Sophie et Marc n’ont pas planifié leurs finances personnelles. Bonne nouvelle, certains conseils leur permettront de structurer leur situation financière à long terme et de s’assurer qu’Ariane aura un soutien financier pour le restant de sa vie.

[nggallery id=4]